Ego,Supramental, conscience supramentale, transformation supramentale, matière supramentale

L'Ego

L'ego est souvent présenté comme un mal, reflet possiblement de ce que le mal ici est indicatif du principe de séparation de la diversité d'avec d'une part sa Source d'Unité et d'autre part de la séparation entre eux de chaque être-corps vivant dans notre univers évolutif.
D'autre diront le diable ou le mauvais ou, comme Douce Mère, le mensonge ou donneront un nom encore différent à tout ce qui sert la force de séparation s'opposant à la force d'unité dans la Création de notre univers évolutif.
Concernant notre humanité, la problématique de l'utilisation des mots antérieurement cités semble provenir de ce que le mental pensant une fois personnalisé dans l'être-corps humain vivant donne lieu à l'existence d'un concept intellectuel et/ou sentimental personnel à propos de la nature de dieu, du bien, du bon de la vérité; avec ce que cela implique de sens indicatif différent lors de l'utilisation de ces mêmes mots de la part de personnes différentes.
Confrontée à cette problématique mentale d'interprétation personnelle des mots qu'elle a utilisé pour partager mentalement avec notre humanité à propos du processus supramental que son être-corps terrestre vivait, Douce Mère exprime, à un moment dans l'Agenda, qu'il faudrait un autre langage.
Hors c'est là où nous pouvons aussi constater ce phénomène d'interprétation mentale personnelle d'une telle indication de Douce Mère, qui ne consiste pas en une amélioration sémantique de notre langage humain. Il ne s'agit pas de remplacer des mots au sens conceptuel défini formant aujourd'hui notre langage humain, et encore moins de créer des nouveaux mots plus ronflants esthétiquement parlant pour parler de ce qu'absolument aucun mot conceptuel ne peut traduire car n'appartenant pas au monde des définitions conceptuelles propre au langage mental actuel de notre humanité.
De quelle nature pourrait être cet autre langage ?
Par exemple comme le fut le langage des Rishis du Véda d'origine, qui n'est pas un langage intellectuel fait de mots au sens conceptuel défini sinon des mantra (ou sons à pouvoir vibratoire) dont l'effet vibratoire communiqué à qui les écoute de la bouche des Rishis donne lieu à l'expérience directement de ce que les Rishis vivent.
En des temps antérieurs il a été parlé d'initiation concernant ce processus, mais là encore le langage conceptuel ayant pris la place du langage vibratoire des Rishis alors on utilise le terme d'initiation pour indiquer la communication d'un savoir conceptuel à propos de quelque chose.
Les Avatars du Divin autant que les Prophètes du Divin ont aussi utilisé des mots au sens conceptuel lorsque se manifestant au niveau de notre humanité, si ce n'est que ce fut sous la forme d'aphorismes et d'allégories et dont alors il existe aujourd'hui nombre d'interprétations conceptuelles définies différentes, œuvrent du mental conceptuel (dominant l'intelligence de notre humanité actuelle) de la part d'êtres humains différents ayant donné un sens conceptuel différent à ces aphorismes et allégories.
En attendant un autre langage donc, nous sommes encore dépendant du langage conceptuel actuel de notre humanité, qui est un langage cérébral organisé par l'instrument cérébral du nom de cerveau dans le complexe fonctionnement de notre corps physique vivant. Ce faisant il est uniquement possible de donner des indications au sujet de ce qui n'appartient pas au domaine du conceptuel, toute affirmation personnelle de posséder la bonne et meilleure interprétation conceptuelles en relation n'étant alors qu'un leurre intellectuel de ce qui est indiqué en terme d'ego.
L'ego, si nous prenons le sens indicatif de ce mot pour désigner la force physique centripète qui maintient ensemble, sous la forme d'un corps physique vivant, les forces physiques vitales et mentales composantes structurantes et donnant son fonctionnement physique vital et mental à ce corps, cet ego donc est encore nécessaire qui consiste en une puissance d'organisation ensemble des dites forces dans un corps terrestre vivant.
Au-delà de ce corps terrestre, ces mêmes forces physiques vitales et mentales appartiennent à des sphères différentes qui n'existent pas toute en harmonie ensemble dans l'Unité primordiale.
Cette absence d'harmonie ensemble se traduit dans le corps terrestre vivant par des conflits internes entre la force physique la force vitale et la force mentale maintenues ensembles dans ce corps terrestre par la force centripète du nom d'ego.
Dans ce corps terrestre vivant, existe aussi une émanation centrale de la qualité divine intrinsèque, pour le dire ainsi, d'Unité de l'Ineffable, dont la raison de la dite présence est la réalisation de l'unité primordiale des différentes forces physiques vitales et mentales composantes le corps terrestre humain personnalisé, avec comme état de cet ensemble de chose que chaque être-corps humain vivant est un authentique univers en évolution jusque sa naissance divine pour le dire ainsi ...
Simplement, ce qui n'est qu'un mécanisme physique fonctionnel au départ, ou soit dit l'ego, qui est la force terrestre centripète maintenant ensemble les différentes forces physiques vitales et mentales (qui sont alors personnalisées pour servir la naissance d'un univers évolutif particulier dans chaque être-corps humain vivant) cette force centripète le mental humain personnalisé lui a donné un autre aspect qui est celui de la cristallisation puis culture d'une image mentale personnelle de soi.
Il existe aussi un autre aspect de l'ego sur le plan vital du corps terrestre humain, qui ne sera pas développé ici mais dont il est possible d'indiquer que l'existence de cet ego vitalisé est ce qui a donné lieu à une corruption de la force de vie dans l'être-corps humain vivant.
Parce que nous sommes, être-corps humain actuel, le représentant de l'intégration de la qualité mentale de notre univers évolutif dans la composition physique et vital antérieure (le règne animal) alors l'intelligence de notre humanité actuelle fonctionne sur le mode mental reflet de ce que le rôle, intermédiaire, du mental dans l'être-corps humain vivant est d'organiser les forces physiques et vitales; telle chaque nouvelle intégration antérieure des forces universelles dans le corps terrestre a donné lieu, durant le temps nécessaire, à la domination de cette nouvelle force sur l'antérieure, comme par exemple la force vitale a dominée la force physique durant les cycles antérieurs à l'intégration du mental dans cet être-corps terrestre vivant.
L'œuvre de Sri Aurobindo et de Douce Mère est d'intégré la force supramentale dans ce corps terrestre, et la difficulté, naturelle, s'il en est consiste en ce qu'à chaque fois qu'une nouvelle force s'est intégrée dans le corps terrestre alors c'est un chamboulement générale correspondant qui commencé dans la structure et le fonctionnement de chaque être-corps vivant dans notre monde terrestre, tel le contenu de l'Agenda de Mère témoigne suffisamment de ce processus pour ne pas se faire d'illusion concernant l'éventuelle déjà existence d'être-corps supramentaux vivants sur le plan terrestre actuel ...
Par contre, notre humanité, le règne de vie mental terrestre, est capable de collaborer volontairement à ce processus.
Un état de chose qui est aussi le fait de l'intégration de la qualité mentale dans l'être-corps terrestre vivant, et qui donna lieu à l'apparition de l'espèce dit humaine sur la terre actuelle de notre univers évolutif.
Hors collaborer ici concerne la structure et le fonctionnement de notre être-corps humain vivant. Ou soit dit l'ensemble actuel corporel de force physiques vitales et mentales participantes de notre être-corps terrestre vivant personnalisé à chacun.
Si le règne mental terrestre de l'existence de cet être-corps vivant a été le reflet d'une structure et fonctionnement propiceS à une personnalisation de la force physique vitale et mentale composantes le corps de l'espèce humaine, avec ce que cela a eu de conséquence mentale (c'est à dire une volonté de séparation mentale personnelle, dans l'intelligence humaine, de plus en plus entre eux de tous les être-corps de l'espèce humaine) le processus supramental demande, pour pouvoir y collaborer volontairement, que notre volonté mentale humaine de séparation personnelle laisse place nette à l'action libre de la volonté supramentale d'Unité dans la diversité concernant la structure et le fonctionnement de l'être-corps terrestre vivant ...
Ce n'est pas quelque chose, nous le savons aujourd'hui, qui se fait du jour au lendemain que cette collaboration volontaire humaine au processus supramental, sinon quelque chose qui se fait progressivement et qui participe de l'apparition de la prochaine espèce représentante de la prochaine pointe de l'évolution terrestre de notre univers évolutif, un espèce terrestre corporelle qui fera suite à notre espèce terrestre dominante actuelle connue en terme d'être humain vivant.
Hors s'il est un premier obstacle à cette collaboration c'est bien cette tendance à cristalliser une image mentale personnelle de soi dans la tête de cet être-corps humain vivant, ou soit dit un ego de type cérébral qui est qui veut imposer son intelligence et volonté mentales personnelles à la vie à ses formes et à ses êtres vivants dans notre monde terrestre ...