Le Supramental, la conscience supramentale et l'être-corps supramental, le processus supramental et le Yoga Supramental.

Le chemin sans chemin ...

Ce que Sri Aurobindo-Douce Mère ont vécu, ce que Satprem a vécu, dans le corps, cela ne sera pas vécu de la même manière clonique par tous, c'est d'autant plus vrai que Sri Aurobindo-Douce Mère ont vécu un nouveau cheminement de la Transformation corporelle à chaque nouvelle profondeur corporelle jusque la profondeur cellulaire atomique avant d'entrer dans l'absence de chemin au-delà de la matière atomique ... Le Travail, pour le dire ainsi, de Sri Aurobindo-Douce Mère est celui de donner un nouvel élan évolutif différent, et surtout continu, de celui jusque maintenant concernant la formation d'un corps cellulaire atomique, et ils ont donc vécu, leur corps notamment mais pas exclusivement, a vécu, les expériences réalisations et processus nécessaires à cette nouvelle dynamique continue qui au lieu d'une forme corporelle egocentrée, ce qui conduit à la mort, est une forme exocentrée mais sans perdre pour autant son centre d'être individu, un centre individu qui n'est plus celui du mental individualiste sinon l'être divin par en-dedans dont la Présence divine Ineffable en le profond en arrière du cœur est la matrice de son déploiement et naissance par en-dedans ... C'était leur travail en tant qu'Avatar d'une absolument nouvelle ère, celle supramentale, concernant la formation d'un être-corps de matière terrestre vivante intelligente, ainsi qu'il n'est pas nécessaire, autant ce serait là une illusion de plus, de remettre la main à la pâte à cette mutation cellulaire généralisée cela est déjà en marche et cela aboutira inévitablement ... Satprem de son côté a vécu, son corps, a vécu, ce qui appartient au mouvement évolutif antérieur de la conscience dont son être-corps vivant est une représentation manifeste, c'est à dire celle dirigeant vers une immobilité banche sans retour, sans plus de forme ni de force de vie en activité, ou soit dit un Nirvana nihiliste d'apparence absolue ... Depuis cette aproche, chacun chacune de nous être humain vivant, au-delà de tout sens mental personnel défini de nous-même, sommes en même temps l'incarnation d'un angle du passé évolutif collectif de l'évolution de la conscience force involuée dans la matière terrestre en même temps que nous sommes un aspect d'être individu de l'Etre Ineffable Eternel en potentiel de déploiement ... Auroville à ce sujet est le lieu en même temps de la transformation évolutive nouvelle collective de la conscience sous la forme de peronnalités humaines différentes chacune représentants un des angle collectif différent de cette évolution passée, en même temps que chaque être-humain vivant à Auroville est un être-corps vivant habité du potentiel de déploiement d'un individu d'être de l'Etre Divin Ineffable ... Le principe d'être, est celui aspatial et intemporel de l'éternité, ce que Douce Mère traduit, pour notre compréhension dans notre langage humain conceptuel, comme une immobilité éternelle sans temps et sans espace et d'autres comme le nom manifeste dans le sens où la dynamique effective de conscience-force n'est pas rendue manifeste, ou ne semble pas mieux dit, lorsque seul l'être est vécu au dépend de la vie du corps ... Cette dynamique effective, est donc la puissance de manifestation de l'éternité non manifeste, dite statique par Sri Aurobindo pour nous aider probablement à mieux conceptualiser la chose, de l'Etre Eternel Ineffable, ou soit dit ce qui devient une forme corporelle évolutive dans la dite Création, ou matérialisation, Terrestre ... Jusque le commencement de l'ère supramentale sur Terre en 1956 lorsque la dynamique effective de conscience supramentale transcendante s'est ancrée dans la conscience énergie de la matière terrestre de notre monde évolutif de conscience force manifeste, jusque là donc le moyen de sortir de cette dynamique évolutive a été celle de disparaître, corporellement parlant, dans une immobilité de substance blanche intrinsèquement lumineuse, tranquille et silencieuse, sans mouvement aucun, ou soit dit un pur Nirvana ...sans retour si nous parlons de notre forme corporelle ... Là où la forme corporelle personnelle est dissoute, sous tous ses aspects physiques vitaux et mentaux spatio-temporels, il demeure un embryon d'être individu sans forme, dont alors la naissance corporelle de nouveau dans notre monde évolutif consiste en la reprise de sa dynamique effective antérieure qui passe à faire partie de la forme corporelle collective en évolution orchestrée et formée par les forces collectives de la Nature Terrestre et Universelle de notre monde évolutif ... Nous sommes donc, chacun chacune, depuis cette approche, en même temps, une conscience-force collective avec sa personnalité qui consiste en une personnalisation de cette conscience collective, et en même temps nous sommes un individu d'être, un indivisible de l'Etre Eternel sans temps et sans espace en potentiel de déploiement par en-dedans sur Terre ... Chacun chacune de nous être-corps humain vivant sommes donc œuvré, depuis cette approche, corporellement parlant, de façon collective en fonction de l'angle collectif de l'évolution collective dominant de la conscience-force involuée de la matière de notre monde évolutif en même temps qu'un individu, un indivisible, de l'Etre Eternel se forge en le profond en arrière de ce corps collectif théâtre de l'évolution collective de la conscience-force involuée en évolution collective de la matière de notre monde terrestre ... Seul la cristallisation d'un sens mental personnel de soi séparé et indépendant de cette Aventure de l'Etre Conscience Ananda sur Terre procurant alors une illusion d'individualisme dans ce processus évolutif ... En fonction de cet angle évolutif collectif que notre corps de conscience énergie matière représente, nous allons vivre un chemin de vie dans lequel sont confrontés en même temps la dynamique effective de l'évolution collective antérieure et celle collective nouvelle évolutive actuelle, avec les haut et les bas, les souffrances et les douleurs et les joies et les plaisirs psycho-physiques alternés correspondants dans le cours de e chemin de vie sur Terre, en même temps que, de par derrière le voile des apparences, se déploie la Présence d'Etre Divin Ineffable en le profond en arrière du cœur physique et vital, déploiement rayonnant dont alors un être individu de l'Etre Divin Suprême est le résultat de plus en plus vivant dans ce corps ... Tout cela, de façon générale, se passe de façon inconsciente pour la personnalité humaine de notre être-corps humain vivant, ou soit dit par derrière le voile, et tant qu'une prise de conscience interne n'est pas encore réalisée dans ce domaine, et alors, pour le dire ainsi, nous sommes en droit de conclure que ce sont des âneries, des imaginations, des délires voire de l'intellectualisme comme on dit couramment dans les milieux intellectuels. Pour le moins nous ne sommes plus à l'époque où les gardiens du passé envoyaient aux bûchers les représentants du nouveau-monde, même si dans l'actualité il existe d'autres méthodes, plus subtiles, voire plus sournoises, pour faire taire les uns par les autres ... Le Yoga de Sri Aurobindo est une invitation faite à notre humanité pour devenir conscient puis de collaborer consciemment à ce processus terrestre évolutif collectif de l'évolution de la conscience-force involuée dans la matière terrestre, un processus qui n'est pas un cheminement clonique le même pour tous sinon que chacun chacune est un angle unique, corporellement parlant, de ce processus collectif, alors représenté, cet angle unique, par notre personnalité humaine psycho-affective en même temps qu'un autre facteur participe de cet angle unique; ou soit dit le déploiement rayonnant par en-dedans de la Présence divine Ineffable en le profond en arrière du cœur ... C'est dire la complexité de la chose, qui demande que nous ne soyons pas enfermés dans aucun système de croyance personnelle ou collective, pour pouvoir être abordé dans sa réalité au risque contraire de trouver cela compliqué lorsque cela sort des limites du système de croyance dominant notre conscience ... Chacun chacune de nous être-corps vivant ne vivront donc pas ce processus supramental de Transformation intégrale de la même manière que l'ont vécu Sri Aurobindo-Douce Mère ni non plus de la même manière que Satprem a vécu la chose, même s'il existe certaines similitudes possibles, d'où la possibilité d'égarement à prendre pour référence ce que d'autres vivent d'expériences et de réalisations dans ce domaine; toute tentative, mentale cérébrale inévitablement, de créer un chemin unique le même pour tous en fonction de ce que Sri Aurobindo-Douce Mère voire Satprem ont vécu ne pouvant aboutir qu'à un système religieux ou philosophique de plus avec pour écritures sacrées ce qu'ils ont rapportés en paroles et en mots écrits à propos de leurs expériences réalisations et cheminement conséquent ... Le chemin sans chemin est alors ici un cheminement qui n'est pas fixe, pas fixer une bonne fois pour toute sinon en perpétuel mutation nouvelle en fonction du vécu nouveau dans l'instant présent de ce Yoga et de son processus supramental associé ...

 

Le mot supramental et celui de surmental ont été créés par Sri Aurobindo dans le contexte de son oeuvre de Yoga, l'utilisation de ces mots, supramental et surmental, hors de ce contexte est sujet à de la désinformation ...
La conscience supramentale et le processus supramental de transformation sont indiscociables du yoga intégral de Sri Aurobindo car ce sont des mots créés dans ce sens.
Si on veut créer son propre processus personnel de Transformation en particulier alors le plus intelligent est de créer et d'utiliser les mots qui correspondent, et éviter ainsi de la désinformation en utilisant les mots contextuels supramental et surmental créés pour un processus qui n'est pas personnel ni individuel en particulier ...
Entendons nous bien, il ne s'agit pas de réclamer aucun droit de propriété litteraire concernant l'utilisation des mots supramental et surmental créés dans le contexte de ce Yoga, ce serait là aussi déformer le sujet que de voir la chose sous cet angle. Il s'agit de préciser que sortis de leur contexte qu'est le Yoga de Sri Aurobindo ces mots, supramental et surmental, désignent absolument autre chose que leur nature dynamique effective dans ce Yoga.
Si un être humain éprouve le besoin mental personnel d'utiliser les mots supramental et surmental afin de leur donner un sens mental personnel de son cru alors ça le regarde. Simplement, la vie ne tourne par autour de moi-je personnel, prendre conscience de cela fait partie de ce Yoga dit de Sri Aurobindo ...
Le présent site de partage n'a pas pour vocation la création d'une nouvelle écriture mentaliste pour la création d'une nouvelle religion mentaliste.
Le contenu de ce site est sous la responsabilité et gestion uniques de son créateur qui ne prétend en aucun cas possséder aucune vérité en particulier sur le Yoga de Sri Aurobindo sinon uniquement partager son cheminement à travers celui-ci depuis plus de 30 années intenses correspondantes.
Si éventuellement vous trouvez dans ce partage une correspondance dans le cours de votre cheminement actuel, vous pouvez partager à votre tour le contenu de ce site si cela vous paraît utile mais à la seule et unique condition qu'aucune action commerciale ne soit associée à ce partage.
De même vous pouvez inclure un lien vers ce site, supramental.org, dans votre partage correspondant

Sri Aurobindo | Partage | Sadhakel le Yoga Intégral de Sri Aurobindo et le processus Supramental

Copyright © 2001/2018. supramental.org All Rights Reserved.