Supramental, conscience supramentale, transformation supramentale, matière supramentale

Un univers matériel

 

Les dieux sont des être-puissances universels émanés de sa propre substance dynamique effective par la Conscience-Force divine Ineffable ou la Mère divine comme mieux connue.

On peut aussi en parler différemment comme étant des pouvoirs universels de la dynamique effective de la Conscience-Force divine ...

Cette dynamique effective de la Conscience-Force divine est aussi désignée sous le nom de Volonté divine (rien à voir avec la notion imposante de volonté personnelle dans notre langage courant) ...

Tant que ces être-forces existent en fonction de cette Volonté divine, alors ils servent l'œuvre de Création divine mais par contre dés le moment où ces dieux se prennent pour cette volonté alors il est dit qu'ils chutent ...

Le dit Seigneur du Mensonge est comme une anomalie spatio-temporelle dans la Création divine, qui étant le bol alchimique de tous les possibles et inimaginables consiste en l'apparition spatio-temporelle d'un de ces possibles inimaginables ... pour notre mentalité humaine réductrice du réel à sa mesure limitée limitante et limitative actuelle ...

Le dit Seigneur du Mensonge est un effet, spatio-temporel, du développement inversé de la qualité d'être conscient de soi, qui du développement d'une conscience de soi est passé à devenir une conscience imbue de soi; qui alors se prend pour le principe divin créateur à soi tout seul pour le dire ainsi ...

Sous l'influence du dit Seigneur du Mensonge, des dieux ont développé des égrégores doués d'une conscience de soi dans ce sens d'être imbus de soi, donnant lieu à la création, dans notre univers de matière par le biais d'une intervention usurpatrice correspondante, d'une humanité à leur image c'est à dire imbue de soi personnel qui se vit comme le centre du monde et qui rapporte tout à soi personnellement en particulier concernant les circonstances de la vie corporelle sur terre ...

.

Ne connaissant pas, de façon générale, autre chose que cette forme egocentrée d'être conscient de soi notre humanité a interprété l'indication de se connaitre soi-même dans ce sens c'est à dire en fonction d'un sens mental personnel egocentré de soi, alors qu'il s'agit de tout autre chose ...

Soi-même ainsi désigné peut être exprimé de façon différente comme étant la nature intrinsèque suprême du réel, ou soit dit la Source, celle sans naissance ni mort, sans début ni fin, Absolue, ni personnelle ni impersonnelle, sans division ni séparation, l'indivisé Eternel indifférencié ou l'individu (de indivisible) Suprême mieux connu sous le nom-indicatif de Dieu, au-delà des termes du temps et de l'espace;... si ce n'est que ce mot est devenu synonyme de tout autre chose dans la conscience mentale cérébrale de notre humanité, qui en a fait un démiurge-égrégore à son image humaine séparatrice et divisante qui juge et récompense comme le pratique l'ego mental-vital humain ...

La beauté créative de notre univers de matière, au-delà de ces interventions déviantes des démiurge-égrégores dit du Mental Supérieur on se demande bien pourquoi, qui se prennent pour le Divin Créateur, c'est qu'il s'élaborre vers sa perfection divine en fonction de l'évolution de la qualité d'humanité divine involuée dans la première cellule, sans ADN de notre univers matériel.

Ou soit dit ce n'est pas un univers fixe avec des lois universelles fixes comme il en est d'autres univers dans la Création, c'est un univers qui se créé en fonction de l'évolution de notre humanité divine involuée dans la première cellule correspondante de matière ...

Pas de lois universelles fixes donc, ni Mentales ni Vitales ni Physiques, ni planétaires sinon des lois du moment en fonction de l'évolution du moment, sur terre, de notre qualité intrinsèque d'humanité divine involuée dans la première cellule de matière, sans ADN, de notre univers, la terre et non pas le Ciel étant le point de départ perpétuellement nouveau créateur de notre univers matériel, le Ciel, pour le dire ainsi, s'étant contenté de créer la première cellule matérielle de notre univers puis qui a, en quelque sorte pour le dire ainsi, absenté sa Présence afin de donner libre cours évolutif à la création de notre univers de matière ...

Par Ciel ici est désigné la dimension éternelle sans temps sans espace de la Source à l'orine de la Création, ou l'Absolu ou Dieu ou l'ineffable comme chacun veut l'appeler; qui n'est pas le démiurge égrégore créé à l'image de l'ego humain se croyant supérieur et jugeant et récompensant en fonction de sa croyance egotique correspondante qui traite notre humanité de façon paternaliste condescendante comme du bétail devant être gardés par un berger ... avant d'être mené à l'abattoir (la mort corporelle) pour nourrir des égrégores correspondants des mondes des égrégores affamés des spectres des dit morts