Le Supramental, la conscience supramentale et l'être-corps supramental, le processus supramental et le Yoga Supramental.

Le Subconscient...

Lorsqu'il est parlé de la Transformation supramentale du Subconscient dans le Yoga de Sri Aurobindo, il ne s'agit pas du subconscient des psychanalystes, ou soit dit il ne s'agit pas de l'aspect personnel dit inconscient de la personnalité psycho-affective et de son sens mental personnel de soi je-moi humain.
Étymologiquement parlant, le subconscient est ce qui se trouve en dessous du niveau de la conscience.
Notre moi humain est composé de deux parties personnelles, l'une dont nous sommes conscient qui consiste en ce qui émerge à la surface de notre être concernant la structure et le fonctionnement de la personnalité psycho-affective de notre moi humain et l'autre partie dont nous ne sommes pas conscient qui consiste en les choques de conscience accumulés résultant des expériences passées de notre moi humain dont nous n'avons pas intégré, psychologiquement autant qu'émotivement, les intensités.
Notre moi humain de surface, on dit aussi l'ego dans ce Yoga, n'a pas accès, en dehors des rêves ou des thérapies mentales de type régressive ou de l'hypnose thérapeutique ou des sciences modernes de la psychologique humaine comme par exemple la psychanalyse, à cette partie dédoublée de soi on peut, étymologiquement parlant, parler de subconscient concernant cette partie personnelle psycho-affective de soi de dont notre moi humain n'est pas conscient.
Par contraste, lorsqu'il est question de la Transformation supramentale de la subconscience de la matière de notre monde dans le Yoga de Sri Aurobindo, il ne s'agit pas de ce double dit inconscient personnel de notre moi humain de surface.
Il s'agit des niveaux atomiques cellulaires impersonnels des premières et primitives formes de vie de la matière terrestre, qui ne sont pas encore des formes conscientes en tant que telles et sont le point de départ de l'évolution de la qualité d'être conscient involuée dans cette matière première, ou matière cellulaire atomique primaire, de notre monde de matière.
On accède pas à ce niveau cellulaire atomique primaire ni à travers notre moi humain de surface ni non plus à travers des états supérieurs du mental par rapport au mental de notre moi humain, ni non plus à travers la science microscopique de la technologie moderne, l'Agenda de Mère étant suffisamment explicite à ce sujet si non ne connait pas la chose ...
La qualité intrinsèque d'être conscient, sans objet, sans forme, sans projection mentale, est présente, de façon involuée, dans la matière première cellulaire atomique de notre monde terrestre, ainsi que c'est le développement expansif de plus en plus de cette qualité intrinsèque, sans objet, sans forme d'être conscient qui est appelée l'évolution dans le contexte du Yoga de Sri Aurobindo.
Le propos du Yoga de Sri Aurobindo étant de donner vie et forme à une espèce physique vivante terrestre dont le corps de matière cellulaire atomique est celui pleinement évolué de sa qualité intrinsèque d'être conscient, il s'agit de tout autre chose que les thérapies personnelles concernant la personnalité humaine et son moi humain, qui, par comparaison au subconscient cellulaire de la matière atomique de notre monde terrestre ne consiste qu'en une pellicule de surface tant dans son aspect dit conscient que dans son aspect dit inconscient.
Notre personnalité humaine dite psycho-affective, dans son aspect double de surface conscient et inconscient, confine le développement de la qualité d'être conscient dans un monde mental personnel, il est compréhensible que la recherche humaine à ce sujet tourne et se centre autour du sens mental personnel de soi, je-moi, né de cet état de centralisation mentale sur soi-même personnel, je-moi humain rapportant alors tout à soi-même; ou soit dit rapportant tout à ce sens mental personnel de soi centre directeur de sa personnalité psycho-affective, concernant la vie ses formes et ses êtres vivants.
Dans le contexte du Yoga de Sri Aurobindo, la première Transformation, intérieure qualitativement parlant, consiste à passer à exister en notre être intérieur profond véritable; qui existe en dehors des termes du temps et de l'espace et n'est donc pas du tout le double psycho-affectif dit aussi subconscient de notre moi humain de surface dont notre moi humain de surface n'est pas conscient.
Il est utile de savoir cela, au risque contraire de prendre les formations mentales personnelles donnant vie à la partie dite inconsciente de notre moi de surface pour notre être intérieur, voir prendre ces formations (dans lesquelles existent aussi les désirs et les constructions mentales personnelles, non encore rendues manifestes, de notre moi humain de surface) pour le réel.
Notre être intérieur profond véritable ne se situe pas sous la surface de notre je-moi humain de veille, ni n'est pas non plus cet aspect double de notre personnalité humaine que la psychologie moderne tente de traiter et dont elle parle aussi en terme de subconscient, personnel.
Il existe aussi un dit subconscient mental psycho-émotif collectif propre à notre humanité, un double là aussi de la conscience mentale collective de notre humanité, mais qui n'est pas non plus ce dont il est question concernant le subconscient de la matière cellulaire atomique de l'origine physique de notre monde sinon là aussi une formation, ou mieux dit une cristallisation, mentale collective de surface par rapport au subconscient cellulaire atomique primitif de la matière de notre monde terrestre ...
Des couches successives de conscience-énergies cristallisées se sont accumulées les unes sur les autres depuis le commencement de l'évolution de la qualité intrinsèque d’être conscient involuée dans la matière primitive, encore sans forme, de notre monde terrestre, chacune de ces couches correspondant à un règne de la vie consciente de plus en plus dans notre monde, ou soit dit depuis les règnes du minéral, du végétal, de l'animal et de l'animal-humain apparent actuel...
Pour pouvoir devenir conscient et agir sur cette conscience atomique cellulaire matière première de notre monde, non seulement il faut autre chose que la qualité mentale d'être conscient, aussi supérieure puisse être cette qualité, mais qui plus est il est nécessaire de traverser, une à une, à l'envers pour le dire ainsi, jusque toucher la matière cellulaire non encore définie en forme, et cette aventure est celle dangereuse dont il est question dans l'Agenda de Mère qui n'est pas l'aventure mentale personnelle du développement de notre moi humain ni possible à travers notre moi humain ...t encore moins à travers l'imaginaire à l'intérieur de notre tête...

 

Sri Aurobindo | Partage | Sadhakel le Yoga Intégral de Sri Aurobindo et le processus Supramental

Copyright © 2001/2018. supramental.org All Rights Reserved.
Le contenu de ce site est sous la responsabilité et gestion uniques de son créateur. Vous pouvez partager le contenu de ce site si cela vous paraît utile mais à la seule et unique condition qu'aucune action commerciale ne soit associée à ce partage. De même vous pouvez inclure un lien vers ce site, supramental.org, dans votre partage correspondant