Le Supramental, la conscience supramentale et l'être-corps supramental, le processus supramental et le Yoga Supramental.

Vous avez dit Spiritualité ? ...

L'utilisation du mot spiritualité, à notre époque, est fait, plus souvent qu'autre chose, pour parler de tout et de n'importe quoi, depuis la spiritualité à l'eau de rose du tout le monde il est beau tout le monde il est gentil où on se congratule d'un je t'aime à longueur de journée sous couvert d'embellir les besoins d'assouvissement des instincts sexuels du bas ventre de l'ego mental-vital, jusque la spiritualité du je regarde ailleurs l'ego n'existe pas seul l'esprit existe propre à s'échapper des difficultés du monde pour un Nirvana virtuel sans retour, sans oublier la spiritualité issue de la religion du dogme ou il s'agit de jouer au sauveur de l'humanité sous couvert de vouloir aider les autres qui bien sur qui ne peuvent pas faire ce que moi-je peut faire le tout motivé par un besoin personnel de se libérer d'un gros poids d'auto-culpabilité, nous sommes en droit de nous demander de quoi il retourne concernant la spiritualité.
La proposition faite dans le Yoga Intégral de Sri Aurobindo est celle pragmatique, en premier lieu, d'émanciper notre être conscient de sa dépendance et attachement à la personnalité de surface de notre être-corps, de ses fonctionnements egocentriques du nom d'ego, de son illusion de vivre le réel alors qu'il s'agit d'un film mental personnel projeté, inconsciemment, parfois collectif, sur le réel que vit notre personnalité de surface, émanciper notre être conscient du besoin pathologique de l'ego mental vital de surface de tout rapporter à soi personnellement, de son amour intéressé dans lequel sont aimés et dignes de recevoir de l'amour ceux et celles qui satisfont les besoins de je-moi de cette personnalité de surface...
Bref, libérer notre être conscient de tout ce remue ménage de forces physiques, vitales et mentales chaotiques composantes donnant vie et faisant fonctionner notre être de surface, sa pensée raisonnante, son sentimentalisme, sa sensiblerie, ses émotions accaparantes, ses sensations assouvissantes, qui s'ils sont ce qu'on peut appeler l'aspect naturel, car forgé par la Nature, de notre monde de matière ce sont aussi et surtout le théâtre permanent d'influence par les forces du subtil, notamment les forces du vital, qui utilisent l'être humain apparent et son corps comme l'ego humain utilise le bétail animal pour se nourrir de sa substance de vie.
Passer à vivre en notre être intérieur, est la première proposition faite dans ce Yoga, et là aussi il nous faut être prudent à ne pas confondre vivre à l'intérieur de notre tête les films mentaux personnels que l'on se construit à propos de soi, avec son lot de voix et d'informations censées provenir de l'invisible, de roman feuilleton sur des vies antérieures, d'imagination fertile sur la Transformation cellulaire, des constructions mentales sur l'état d'être éveillé et réalisé ou sur déjà vivre dans notre cœur, et ainsi de suite et bien d'autres affabulations personnelles à propos de nous-même qui n'ont pas lieu ailleurs qu'à l'intérieur de la tête humaine lorsque notre être conscient se trouve encore ainsi attrapé, sans pour autant en être conscient, à l'intérieur de notre tête.
Passer à vivre en notre être intérieur est tout autre chose que vivre dans le monde mental imaginaire de je-moi de surface à l'intérieur de notre tête, ainsi que cela ne se fait pas du jour au lendemain encore à l'heure actuelle notamment parce que les forces qui maintiennent notre être conscient attaché et dépendant à la personnalité psycho-affective de je-moi de surface font tour leur possible pour empécher cette possibilité de libération, intérieure, de notre être conscient en évolution.
Notre être intérieur se situe, pour le dire ainsi car l'espace-temps tel que le vit notre je-moi de surface n'est pas celui de notre être intérieur, notre être intérieur se situe en arrière de notre être-corps vivant en même temps que son rayonnement peut s'étendre jusque enrober notre corps de surface.
Notre être intérieur est celui de notre individu véritable, qui est un être Mental Vital et Physique mais pas de la même substance ni fonctionnement, pour le dire ainsi, que le mental le vital et le physique naturels de notre être de surface.
Ce n'est pas un individu véritablement développé de façon générale concernant notre humanité, et, comme l'indique Sri Aurobindo à ce sujet on peut avoir une personnalité humaine puissamment développée et ne pas avoir un grand développement de l'individu véritable qu'est notre être intérieur.
Individu veut bien dire ce que cela veut dire, c'est à dire indivisible, et c'est cela l'individu véritable qui se développe, en arrière de l'existence de notre être de surface, c'est à dire un intégrum unifié de conscience-force Mental Vital et Physique subtils.
Ce n'est pas un intégrum quantitatif comme il en est de la formation, par accumulation d'expériences, de notre personnalité de surface.
C'est un intégrum d'essence qualitative qui n'occupe aucun espace spatio-temporellement parlant.
Ce n'est pas non plus quelque chose de nouveau ni de particulier au Yoga de Sri Aurobindo que cette première transformation qui consiste à passer à vivre en notre être intérieur.
Par contre il y a un plus dans ce Yoga, qui est la reconnexion, intérieure, avec la Présence divine intérieure afin que notre être intérieur, ce n'est pas systématique, se développe en autour et par cette Présence divine de l'Ineffable et ainsi donner naissance à un individu d'âme divine.
Ce n'est pas systématique que ce développement d'un individu d'âme divine dans la nature humaine vivante, et, plus souvent qu'autre chose encore dans l'actualité, c'est un individu d'intégrum mental-vital qui se développe dans le subtil et dont les plus puissamment développés dans le passé sont à l'origine des sciences dites de l'occultisme, comme par exemple la science mentale-vitale de la Théosophie.
L'évolution de l'individu mental-vital intérieur peut atteindre, même si ce n'est pas là non plus quelque chose de courant, au surmental et ce sera alors un semi-dieu parmis les Dieux du surmental comme on dit.
Tant que l'individu intérieur n'est pas intégré autour de la Présence divine de l'Ineffable, alors il peut encore, et c'est aussi ce qui a eu lieu dans le passé, il peut encore développer une nature de Titan, qui est le propre de la nature asurique.
Aspirer, constamment, de façon persévérante, au-delà de toute imagination projective, à la réalisation de l'unité avec la Présence divine intérieure en même temps que nous pratiquons, de façon persévérante, la désidentification de notre être conscient par rapport à sa dépendance et attachement à je-moi de surface et sa personnalité psycho-affective physique, est donc la proposition faite dans le Yoga Intégral; la pratique, intérieure, dans ce Yoga durant sa phase dite intégrale, et bien sur c'est là quelque chose qui, encore dans l'actualité, prend de longues années, au grand dam de l'ego mental vital qui tend à vouloir que les choses se précipitent à l'instant et n'est donc pas doué pour faire preuve de la patience et de la persévérance nécessaires au développement d'un individu d’âme divine dans la nature humaine vivante ...
La difficulté, s'il en est, et elle en est inévitablement dans la mesure où le développement de la qualité d'être conscient dans l'être-corps humain vivant, cela dépend et se fait en premier lieu par et à travers la formation naturelle d'une personnalité de surface de type psycho-affective; et qui alors confine l'expansion et développement de notre être conscient dans une structure et un fonctionnement psycho-affectif tourne en rond sur soi-même correspondant.
Devenir conscient en même temps que pratiquer l'émancipation de notre être conscient des mécanismes structurels et fonctionnels, accaparant disons le mot, notre être conscient est donc le premier pas dans cette pratique, intérieure, dite du Yoga Intégral de Sri Aurobindo.
Alors que, dans notre société moderne notamment, mais aussi dans le passé par le biais des religions du dogme notamment, il a été mis l'importance sur une recherche d'amélioration et de perfection moralo-éthico-intellectuelles de la personnalité psycho-affective et de son je-moi naturel de surface, la proposition du Yoga Intégral de Sri Aurobindo rejoint celle d'anciennes formes de Yoga, visiblement oubliées dans l'actualité, le mot Yoga étant indicatif de l'unité avec le Divin pour le développement d'un individu d'Âme divine dans la nature humaine vivante.
C'est alors une fois aboutie ce développement, et sa naissance, de l'individu divin dans la nature humaine vivante que peut commencer la phase suivante du Yoga de Sri Aurobindo.
C'est à dire la possibilité d'une Transformation spirituelle intégrale de la nature humaine vivante individualisée, la phase dite du Yoga Intégral de Sri Aurobindo n'étant que celle préparatoire nécessaire avant la possibilité d'une telle Transformation spirituelle, intégrale, de la nature humaine vivante, Sri Aurobindo ayant été parfaitement clair à ce sujet ...

Transformation spirituelle intégrale qui représente la condition terrestre corporelle vivante pour que la force supramentale manifestée à travers Sri Aurobindo puisse commencer son influence ... dans notre corps ...

 

Sri Aurobindo | Partage | Sadhakel le Yoga Intégral de Sri Aurobindo et le processus Supramental

Copyright © 2001/2018. supramental.org All Rights Reserved.
Le contenu de ce site est sous la responsabilité et gestion uniques de son créateur. Vous pouvez partager le contenu de ce site si cela vous paraît utile mais à la seule et unique condition qu'aucune action commerciale ne soit associée à ce partage. De même vous pouvez inclure un lien vers ce site, supramental.org, dans votre partage correspondant