Supramental, conscience supramentale, transformation supramentale, matière supramentale

La Purification de la Psyche.

 

Comme exprimé antérieurement, la psyché est ici l'être conscient véritable, ou être conscient intrinsèque, de l'origine, ou soit dit la psyché divine et dont alors l'amalgame fait avec le mental n'est que le fait de la domination du mental sur la psyché dans l'être-corps humain vivant.
Par purification de la psyché il n'est pas question ici de parler de la psyché comme étant sale et devant être nettoyée.
Il s'agit de libérer la psyché corporelle vivante de ses dépendances et conditionnements par les aspects évolutifs antérieurs et actuels de la conscience-force involuée de notre univers évolutif.
La psyché n'est pas quelque chose de spécifique à l'être humain vivant, sinon que dans l'être-corps humain vivant la psyché s'est concentrée dans la tête et est dominée autant que limitée, pour sa perception et relation au monde, par un mental collectif personnalisé qui alors filtre et colore personnellement sa perception et la relation au monde pour la psyché chez l'être humain vivant.
La psyché existe aussi dans le règne du minéral et dans le règne du végétal, elle y est même de loin plus pure dans le sens ou sa perception et relation au monde n'est pas colorée ni filtrée par un mental personnalisé, si ce n'est que ce n'est pas encore la psyché dans sa plénitude de développement conscient intrinsèque.
Dans l'animal la psyché est plus consciente, et si là aussi elle est plus pure que dans l'être-corps humain vivant elle tend par contre à être dominée, et donc limitée, par la force vitale propre à la vie animale.
Dans le corps animal-humain vivant actuel, la psyché n'est déjà plus aussi pure et surtout elle est encore dominée par la force vitale de sa nature corporelle encore animale. Elle n'est pas aussi pure dans le sens où elle est dépendante de la formation personnalisée du mental de la conscience humaine collective pour sa perception et relation au monde.
Ajoutons à cela que la psyché ainsi conditionnée dans l'être-corps humain vivant est sujette à un autre conditionnement, qui est celui de la formation, puis cristallisation, d'une image mentale personnelle de soi structurée fonctionnant et existant sur la base d'une accumulation de souvenirs des expériences de la psyché à travers les sens physiques de son corps animal pour commencer puis en fonction des déterminismes psycho-affectifs collectifs et éducation conceptuelle de la famille génétique de son corps physique d'une part et d'autre part une éducation socio-culturelle collective du pays de sa formation mentale.
A notre époque dite moderne ce conditionnement mental de la psyché occupe une grande place grâce notamment aux médias utilisant les technologies de l'audio-visuel pour manipuler l'information. et ainsi pouvoir conserver et exercer un contrôle sur les émotions humaines, avec ce que cela implique de réactivités conditionnées chez notre humanité moderne à grande échelle. Le tout profitant alors aux egos vitalistes en recherche de puissance dominatrice qui sont qui s'enrichissent, artificiellement, à travers la surconsommation des ressources naturelles de la planète; dans laquelle notre humanité actuelle est attrapée comme un troupeau d'ânes courant après la même carotte pour la faire avancer dans le sens où les dits égos vitalistes trouvent la satisfaction de leurs désirs d'enrichissement artificiels.
Maintenir la psyché conditionnée et dépendante de la nature vitale de son corps encore animal chez l'être humain vivant est le moyen terme à travers lequel ces egos vitalistes peuvent le mieux exercer leur contrôle sur notre humanité, et c'est encore plus vrai lorsque cette énergie vitale est pervertie par un mental humain à l'équilibre psycho-affectif personnel perturbé...
Dans le passé, des religions ont tenté de contrôler la force vitale dans le corps humain vivant à travers une éducation morale de la psyché chez l'être humain vivant, mais l'historique religieux correspondant a mis en évidence que si la volonté, au départ, était sincère concernant un dépassement de sa dépendance à la nature animale dans le corps humain pour la psyché de la part de ces religions l'erreur (instructive) aura été de vouloir frustrer le bon cours naturel de l'énergie vitale dans le corps humain vivant; avec pour conséquence une énergie vitale qui a prise de la puissance sourdement dans le corps humain, et qui dés qu'elle a pu surgir à la surface de la conscience humaine l'a faite mais de façon corrompue donnant alors lieu aux comportements déviés correspondants de la part de plusieurs des responsables du bon cours de l'éducation morale dans les religions correspondantes...
Ni frustrer le bon cours naturel de l'énergie vitale n'a pu libérer la psyché de ses conditionnement correspondant dans le corps humain vivant, mais ni non plus juger des êtres humains d'êtres responsables de cette non libération n'a rien pu faire dans ce domaine.
Ceci parce qu'en réalité ce n'est pas l'être humain, l'être mental, qui est responsable de ce conditionnement ni qui peut purifier la psyché de ses conditionnements évolutifs physiques vitaux et mentaux dans l'être-corps humain vivant, alors que par contre l'être mental est qui peut collaborer à cette purification de la psyché dans son corps animal-humain vivant.
A ce titre, le mental n'est pas de l'Intelligence sinon une force dynamique effective au service de la manifestation de l'Intelligence. Le terme d'intelligence désignant ici celle Intrinsèque Intelligence substance de matière créatrice de la Création, plus communément connue en terme de Dieu Créateur.
Le mental, dans le corps humain vivant, peut, et c'est ce qui se passe dans notre société moderne, se doter d'une intelligence artificielle et la développer tout aussi artificiellement au point de procurer à l'être humain vivant l'illusion de pouvoir remplacer, et faire mieux, que l'Intelligence substance de matière créatrice de l'Absolu.

 

La naissance divine intérieure :

 

La psyche est donc l'être conscient véritable dans notre être-corps humain vivant, qui n'est pas de nature mentale mais qui parce que son développement dans l'être humain vivant naturel a lieu principalement à travers le mental alors la psyche dans l'être-corps humain vivant naturel tend à être dépendante des forces du Mental pour son existence terrestre et universelle.
Dans le contexte du Yoga de Sri Aurobindo, il est indiqué que son action commence là où la réalisation d'antérieures formes du Yoga culminent concernant la psyche. 
Cette culmination, est celle de la psyche libérée de sa prison mentale personnelle dans le corps humain vivant, qui s'élevant, la psyche libérée, jusqu'au règne de ce qui est connu en terme d'Atman en sanskrit fusionne alors, pour le dire ainsi, avec l'Atman dans des retrouvailles avec sa Source Consciente Cosmique d'Etre.
Si, étymologiquement parlant, puisque l'Atam est par delà, qualitativement parlant, des mondes du Mental on peut éventuellement parler d'une réalisation supramentale concernant cette fusion de la psyché libérée avec l'Atman, par contre si nous parlons du Monde Supramental et du processus supramental de Transformation de notre monde dont il est question dans le propos de Sri Aurobindo alors il est sain de ne pas faire d'amalgame à ce sujet...
D'une part la fusion de la psyche libérée avec sa Source Consciente Cosmique d'Etre n'est pas nouvelle, cela quelques êtres humains vivants l'ont réalisé dans le passé, avant notre civilisation actuelle, qui sont devenus le centre de rayonnement divin cosmique à l'origine de la formation de groupes de travail intérieur en conséquence, et d'autre part, dans la voie du Yoga de Sri Aurobindo, il ne s'agit plus, comme c'est ce qui se passait auparavant, de quitter notre corps et monde terrestre pour une extase (ou enstase comme on dit aussi) connue en terme de Nirvana Suprême concernant la réalisation divine de la psyche libérée ainsi culminante au-dessus de la tête comme on dit.
La différence est à ce point impactante que dans la voie du Yoga de Sri Aurobindo il n'est plus besoin de passer par le long et difficulteux processus de la libération de la psyche dans notre corps jusque sa fusion cosmique d'être en l'Atman, sinon que c'est directement depuis une manifestation divine de la force Supramentale, véhiculée par l'Atman dans la Création, qu'un être psychique divin prend vie en le profond en arrière du coeur.

Depuis son sommet volcanique en éternel éruption de son Ananda
Une douce coulée de lave d'or descend dans la caverne secrète de l'être corporé
Illuminant celle-ci par la naissance sacrée d'un être de l'Etre Ineffable...

C'est alors dés le moment où cet enfant divin être de l'Etre Ineffable, l'être psychique dont parle Sri Aurobindo, prend naissance en le profond en arrière du cœur que commence véritablement le Yoga de Sri Aurobindo; qui consiste en une contagion rayonnante, circulaire de plus en plus élargie, pour le dire ainsi, de la lumière d'Ananda de l'être psychique en question jusque dans toutes les parties, de l'être intérieur pour commencer, donnant lieu à une conversion lumineuse des forces vitales et mentales de l'être-corps vivant qui alors se rendent, pour ainsi dire, à l'œuvre divine de Création... 
Concernant l'être psychique en question, dont il est parlé aussi en terme d'âme dans des religions humaines correspondantes, cet enfant divin peut naitre depuis la purification de la psyche dans le corps humain vivant lorsque cette psyché ainsi purifiée, par le biais des actes sincères de service désintéressé envers autrui entretenu par la culture d'un état de conscience interne libre d'égocentrisme, lorsque la psyché ainsi purifiée donc, devenue sainte comme on dit, est touchée, pour le dire ainsi, par le Souffle de l'Intelligence divine créatrice donnant alors naissance à un enfant divin en la caverne secrète de l'être en le profond en arrière du cœur.
Quelque soit le processus, il en existe d'autres, connus, et non encore connus vraisemblablement parlant, participant de la naissance sacrée d'un être de l'Ineffable dans le profond en arrière du cœur, une fois cette naissance advenue c'est à partir de ce centre divin intérieur que commence à rayonner la lumière divine capable d'une conversion des forces du vital et du mental dans l'être-corps humain vivant protagoniste de cette naissance divine intérieure.
Au tout début, et ce possiblement quelque soit le processus concerné, il s'agit d'un embryon d'être psychique mais qui peut grandir, depuis l'intérieur, en expansion rayonnante. 
Et de fait c'est ce qui se passe, lorsque la psyche de l'être-corps humain vivant se purifiant de ses conditionnements vitaux et mentaux entre en communion avec cet embryon d'être psychique le tout donnant lieu à l'apparition subite autant qu'instantanée d'une bouffée Amour sans objet propre à cette unité de la psyche humaine avec la psyche divine en le profond en arrière du cœur.
Il n'est donc pas lieu, et même encore moins, de s'asseoir sur ses lauriers une fois la naissance psychique divine ayant lieu en le profond en arrière du cœur, sinon qu'il est au contraire nécessaire de vivre une vie, intérieure autant qu'extérieure, qui participe d'une part de la purification de la psyche dans notre être-corps humain naturel et d'autre part qui participe de l'expansion de la lumière divine de l'être psychique depuis en le profond en arrière du cœur.
Cette étape, naissance d'un embryon d'être psychique en le profond en arrière du cœur et purification et unité divine intérieure de la psyche naturelle à l'être-corps humain vivant, cette étape donc, dans le contexte du processus supramental, est connue en terme de Yoga Intégral de Sri Aurobindo; qui est alors une préparation spirituelle intégrale des forces vitales et mentales de l'être-corps humain vivant avant que ne puisse commencer le Yoga Supramental de la Transformation du corps humain vivant jusque dans son aspect physique le plus extériorisé ...
C'est une étape lente, mais sage, qui s'étale sur des dizaines d'années plus souvent qu'autre chose, et qui demande alors de cultiver de la patience autant que de la persévérance des plus puissantes et plus profondes qui soient dans ce domaine; les forces dites adverses étant là pour nous rappeler, pour le dire ainsi, le travail encore à faire en même temps que la force divine dynamique effective propre à ce Yoga, la force de la Mère, est qui œuvre, à chaque fois que nous la laissons faire, à la purification de la psyche humaine naturelle dans notre être-corps vivant...

 

La psyche en devenir conscient :


Il est quelque chose qu'il m'a été donné d'expérimenter qui depuis ne quitte plus ma vie, qui est que, en notre être profond véritable, nous sommes déjà un être libre, nous sommes un être de l'Etre Suprême, nous somme déjà un être divin.
Dans le même temps, il existe un être conscient, naturel, qui est aussi nous-même mais qui évolue vers sa divinité manifeste, qui appartient a notre corps de conscience énergie matière physique vital mental terrestre...
La psyche de l'être conscient naturel dans notre corps de conscience énergie matière terrestre, s'est développé sur la base de l'inconscience inertie uniforme de la matière physique première de notre terre, un être conscient naturel qui évolue à travers les divers règnes évolutifs que nous connaissons comme le minéral, le végétal l'animal et l'être humain animal actuel.
Cela met lumière que nous sommes, en quelque sorte, un double être conscient, celui naturel involué de la conscience énergie matière terrestre formant notre corps humain qui évolue vers sa divinité manifeste et celui être de l'Etre Suprême qui est une incarnation de l'Amour Divin dans ce même être-corps humain vivant.
Si on se souvient de ce que Douce Mère rapporte des quatre premières émanations qui ont chutées, puis Douce Mère demandant au Suprême ce qu'elle pouvait faire, et le Divin lui montrant la cinquième émanation, celle de l'Amour Divin, dont alors Douce Mère entreprend l'incarnation dans notre monde, alors c'est cela que nous portons, être humain naturel, comme étant notre être conscient profond véritable. Un être de l'Amour Divin mais qui s'incarnant dans l'être-corps humain vivant s'est oublié pour le dire ainsi, ainsi que c'est donc cet être de l'Etre Suprême qui demande de s'éveiller de son sommeil en le profond en arrière du corps dans le même temps que notre être conscient naturel évolue vers sa plénitude divine manifeste.
Le processus supramental éclaire la caverne secrète de cet être déjà divin mais endormi, donnant naissance à un être psychique divin directement sans besoin de passer par la lente et difficulteuse évolution de l'être conscient naturel et du touché de Dieu qui en fait une âme humaine-divine lorsque cet être conscient naturel est suffisamment développé spirituellement parlant ...
La difficulté s'il en est consiste en ce que notre être conscient naturel en évolution n'existe pas ni ne se forme pas de façon séparée de l'être conscient naturel en évolution dans les autres corps vivants ...
Seule et uniquement la cristallisation d'un sens mental personnel de soi dans la psyche de notre être naturel conscient est à l'origine de ce qu'il existe une illusion de séparation entre l'être conscient naturel de notre être-corps humain vivant et l'être conscient naturel en évolution dans les autres corps vivants terrestrement parlant...
Lutter pour museler les forces naturelles formant et donnant vie à notre corps et à son être conscient naturel est une illusion de l'ego de laquelle il est nécessaire de sortir, car c'est lutter contre soi-même dans le sens où l'énergie de vie de l'être conscient naturel en évolution de notre corps humain animal est formé par ces forces naturelles ... 
Demeurer notre être conscient naturel en évolution ouvert à toutes les possibilités, sans aucune construction mentale personnelle à propos du comment le cours de notre vie naturelle doit prendre mais tout en s'ouvrant pleinement, comme une fleur, à notre être conscient déjà divin en le profond du cœur est le chemin le plus sûr, même si c'est un chemin qui est confronté à bien des contrariétés personnelles sur le plan d'existence de notre être conscient naturel...
Simplement l'éveil de l'être divin oublieux de soi en le profond en arrière du cœur doit en premier lieu exister ...
Notre être conscient naturel vit dans un état de continuel contrariété personnelle reflet de ce que c'est ainsi, dans le passé de son évolution, qu'il s'est développé c'est à dire à travers une lutte pour la continuité de sa survie, le tout donnant lieu à l'existence d'une souffrance profonde qui appartient à notre humanité en propre. 
Une de ces contrariétés personnelles, concernant notre être conscient naturel en évolution, est celle de la vie en collectivité avec les autres êtres humains vivants, alors que bien au contraire concernant notre être conscient divin c'est son existence en unité d'être avec l'être divin conscient dans toutes les créatures vivantes qui est la manne de son existence terrestre.
Vivre exclusivement en notre être divin conscient n'étant pas gérable dans la considération d'une transformation corporelle terrestre, il est nécessaire de réaliser le trait d'union entre vivre notre être conscient naturel en évolution vers sa divinité et vivre en même temps l'être conscient déjà divin être de l'Etre Suprême dans notre être-corps humain vivant...
Ce trait d'union, la psyche de notre être conscient naturel en évolution peut participer de son avènement, lorsque l'être conscient divin éveillé dans notre corps la psyche de notre être conscient naturel entrant en unité d'être avec cette présence divine il se produit l'apparition d'une subite autant qu'inattendue bouffée d'amour sans objet depuis le profond de notre cœur.
Cet amour, est nommé comme l'Amour Divin car c'est un amour non seulement sans objet mais aussi sans sujet, mais aussi et surtout parce que c'est l'intelligence substance de matière créatrice d'unité divine de l'origine, et cet amour est le pouvoir divin créateur de transfiguration des forces naturelles, physique vitale et mental, dans et de l'être-corps vivant de notre être conscient naturel terrestre...
Tous les conflits en présence dans notre être-corps humain vivant partent à la base, dés la naissance de notre être-corps naturel, de cette existence double, d'une part celle d'un être conscient en évolution naturel vers sa divinité manifeste de conscience énergie matière (qui est le représentant de la Terre) et d'autre part celle de la présence d'un être de l'Etre Suprême, un être divin émanation de l'Amour Divin en le profond en arrière du cœur (qui est le représentant du Ciel).
L'être conscient divin en le profond en arrière du cœur est cité comme l'être conscient véritable car sans objet, sans sujet dans sa qualité d'être conscient, alors que l'être conscient naturel en évolution de notre corps terrestre est conditionné à l'existence d'un sujet ou d'un objet pour pour pouvoir être conscient.
Au lieu de voir notre être conscient naturel comme un mal, voir au lieu de voir comme un mal les forces terrestres batailleuses qui ont servi l'évolution de cet être conscient naturel en devenir divin de notre corps, nous pouvons apprendre, par la pratique intérieure, quelque soit l'activité dans laquelle nous sommes engagés au quotidien de notre vie terrestre, à vivre en harmonie avec l'être divin déjà présent en le profond en arrière de notre cœur, et ainsi ouvrir la voie à l'unité du Ciel et de la Terre dans notre être-corps vivant chacun de nous; sachant que ce qui se passe dans un être-corps vivant terrestre cela n'est pas séparé de ce qui se passe dans tous les êtres-corps vivants dans notre monde terrestre...