Le Supramental, la conscience supramentale et l'être-corps supramental, le processus supramental et le Yoga Supramental.


Perception et Illusion

Le seul point vraiment important que la science moderne ait découvert, c'est qu'au point de vue purement extérieur et physique, les choses ne sont pas ce qu'elles semblent être. Quand vous regardez un corps, un être humain, un objet, un paysage, vous avez une perception de ces choses à l'aide de vos yeux, de votre toucher, de l'ouïe et, pour les détails, de l'odeur et du goût; eh bien, la science vous dit : "Tout cela est illusoire, vous ne voyez pas du tout les choses comme elles sont, vous ne les touchez pas telles qu'elles sont, vous ne les sentez pas telles qu'elles sont, vous ne les goûtez pas telles qu'elles sont. C'est la construction de vos organes qui vous met en rapport avec ces choses d'une certaine manière, qui est tout à fait superficielle, extérieure, illusoire et irréelle." Au point de vue de la science, vous êtes un ensemble de... même pas d'atomes... de quelque chose d'infiniment plus imperceptible qu'un atome, et dans un mouvement perpétuel. Il n'y a absolument rien qui ressemble à une figure, un nez, des yeux, une bouche, c'est seulement juste une apparence. Et les savants arrivent à cette conclusion — la même que les anciens spiritualistes effrénés — que le monde est une illusion. Cela, c'est une grande dé-couverte, très grande... Un pas de plus et ils entreront dans la vérité. Par conséquent, quand on vient dire : "Mais je vois ça, je le touche, je le sens, j'en suis sûr", au point de vue scientifique c'est une ânerie. C'est ce que peut dire quel-qu'un qui n'a jamais étudié scientifiquement les choses telles qu'elles sont. Alors, par des chemins diamétrale-ment opposés, ils sont arrivés au même résultat : le monde tel que vous le voyez est une illusion. Maintenant, qu'est-ce qui est vrai derrière?... Les gens qui ont recherché la connaissance spirituelle vous diront : "Nous en avons l'expérience", mais naturellement c'est une expérience purement subjective, et il n'existe pas encore de terrain sur lequel on puisse dire d'une façon absolue que l'expérience est indiscutable pour tout le monde. L'expérience de chacun est pour chacun indiscutable. Et si l'on pousse un peu plus loin... Au fond, la valeur d'une expérience ou d'une découverte pourrait peut-être se prouver au pouvoir qu'elle donne : le pouvoir de changer ces apparences et de transformer les choses, les circonstances et le monde dans ce qu'il nous paraît être, selon la volonté qui se manifeste à travers cette expérience. Il me paraît que la preuve la plus universelle de la validité d'une expérience individuelle ou collective serait son pouvoir de rendre les choses — ces apparences que nous appelons le monde — autres qu'elles ne sont. Au point de vue subjectif, l'effet de l'expérience sur une conscience individuelle est une preuve indéniable : pour celui qui atteint à la béatitude, à la paix souveraine, à la joie invariable, à la connaissance profonde des choses, la preuve est plus que faite. Les effets sur la forme extérieure dépendent de beaucoup d'autres choses que l'expérience même (dépendent peut-être de la cause première de ces expériences), mais une chose dans tout cela paraît une preuve accessible à d'autres qu'à celui qui a l'expérience, c'est le pouvoir sur les autres et sur les choses (ce qui, pour la conscience ordinaire, est "objectif"). Par exemple, si celui qui a atteint cet état de conscience dont je parle avait le pouvoir de le communiquer à d'autres, ce serait partiellement (partiellement seulement) une preuve de la réalité de ses expériences; mais si, allant plus loin, l'état de conscience dans lequel il se trouve — par exemple, un état de parfaite harmonie — arrivait à créer cette harmonie dans le monde extérieur, dans ce qui apparemment n'est pas l'harmonie, ce serait, je pense, la preuve la plus facilement acceptée, même par l'esprit scientifique matérialiste. Si ces apparences illusoires pouvaient être changées en quelque chose de plus beau, de plus harmonieux, de plus heureux que le monde dans le-quel nous vivons maintenant, ce serait peut-être une preuve indéniable. Et si nous poussons encore plus loin, si comme Sri Aurobindo nous le promet, la force, la conscience et la lumière supramentales transforment ce monde et"créent une race nouvelle, alors, de même que les singes et les animaux (s'ils parlaient) ne pourraient pas nier l'existence de l'homme, de même l'homme ne pourrait pas nier l'existence de ces êtres nouveaux — à condition qu'ils soient suffisamment différents de la race humaine pour que cette différence soit sensible même aux organes trompeurs de l'homme. Selon ces déductions, il semblerait que l'aspect le plus concluant, évident, et qui probablement sera le premier à se manifester (probablement), sera l'aspect de Pouvoir, plus que l'aspect de Joie et l'aspect de Vérité. Pour qu'une race nouvelle puisse s'établir sur la Terre, il faudrait nécessairement qu'elle soit protégée des autres éléments terrestres pour pouvoir survivre, et le pouvoir, c'est la protection (non pas un pouvoir artificiel, extérieur et faux, mais la Puissance véritable, la Volonté victorieuse). Il n'est donc pas impossible de penser que l'action supra-mentale, avant même d'être une action d'harmonisation, d'illumination, de joie, de beauté, soit une action de pouvoir, pour servir de protection. Naturellement, pour que cette action de pouvoir soit vraiment efficace, il faudrait qu'elle se fonde sur la Connaissance et la Vérité, et l'Amour, et l'Harmonie; mais ces choses pourraient se manifester — visiblement, petit à petit — lorsque, pour ainsi dire, le terrain aura été préparé par l' action d'une Volonté et d'un Pouvoir souverains. Mais pour que la moindre de ces choses soit possible, il faut d'abord une base d'équilibre parfait, l'équilibre que donnent l'absence totale d'égoïsme, la soumission parfaite au Suprême, la vraie pureté : celle de l'identification avec le Suprême. Sans cette base d'équilibre par-fait, le Pouvoir supramental est dangereux, et il ne faut à aucun prix le rechercher, vouloir l'attirer, parce que, même en quantité infinitésimale, il est si puissant et si formidable qu'il peut déséquilibrer le système tout entier. Puisque je vous parle de cela, je veux vous faire une recommandation. Dans votre désir de progrès et votre aspiration vers la réalisation, gardez-vous bien d'essayer de tirer les forces vers vous. Donnez-vous, ouvrez-vous avec autant de désintéressement que vous pouvez en avoir par un oubli de soi constant, augmentez au maximum votre réceptivité, mais n'essayez jamais de tirer la Force vers vous, parce que vouloir tirer, c'est déjà un dangereux égoïsme. Vous pouvez aspirer, vous pouvez vous ouvrir, vous pouvez vous donner, mais ne cherchez jamais à prendre. Quand les choses vont mal, on met le blâme sur la Force, mais ce n'est pas la Force qui est responsable : c'est l'ambition, c'est l'égoïsme, c'est l'ignorance et c'est la faiblesse du réceptacle. Donnez-vous généreusement et avec un désintéressement parfait, et au point de vue profond, il ne vous arrivera jamais rien de mauvais. Essayez de prendre et vous côtoierez l'abîme. Douce Mère: Entretiens 1957-1958 Titre : Le 11 septembre 1957 ...

 

Le mot supramental et celui de surmental ont été créés par Sri Aurobindo dans le contexte de son Yoga supramental, l'utilisation de ces mots, supramental et surmental, hors de ce contexte est sujet à de la désinformation par les protagonistes donnant à ces mots un sens mental personnel de leur cru.
Et bien sur ce n'est pas l'ajoût de l'adjectif, supramentaux, et du mot supramental dans une traduction manipulée en français d'un channeling en anglais considéré comme le livre de chevet de personnes se réclamant de l'ésotérisme qui va changer quoi que ce soit concernant l'origine de ces mots, supramental et surmental.
La conscience supramentale et le processus supramental de transformation sont indiscociables du yoga intégral de Sri Aurobindo car créés à cet effet.
Si on veut créer son propre processus personnel de Transformation en particulier alors le plus intelligent est de créer et d'utiliser les mots qui correspondent, et éviter ainsi de la désinformation en utilisant les mots contextuels supramental et surmental créés pour un processus qui n'est pas personnel en particulier ...
Entendons nous bien, il ne s'agit pas de réclamer aucun droit de propriété litteraire concernant l'utilisation des mots supramental et surmental créés dans le contexte de ce Yoga, ce serait là aussi déformer le sujet que de voir la chose sous cet angle. Il s'agit de préciser que sortis de leur contexte qu'est le Yoga de Sri Aurobindo ces mots, supramental et surmental, désignent absolument autre chose que leur nature dynamique effective dans ce Yoga.
Il n'est pas interdit de se faire plair personnellement comme on dit, et si un être humain éprouve le besoin mental personnel de se faire paliasir personnellement en utilisant ces mots pour leur donner un sens mental personnel de son cru alors ça le regarde. Simplement c'est ouvrir la porte à de la désinformation concernant des êtres humains s'intéressant au Yoga de Sri Aurobindo ...
Le présent site de partage n'ayant pas pour vocation la création d'une nouvelle écriture mentaliste pour la création d'une nouvelle religion mentaliste, il n'existe pas de livres commerciaux contenant des enseignements reflets de la pensée mentale personnelle de son auteur.
Ainsi de même le contenu de ce site est sous la responsabilité et gestion uniques de son créateur qui ne prétend en aucun cas possséder aucune vérité en particulier sur le Yoga de Sri Aurobindo sinon uniquement partager son cheminement dans celui-ci depuis plus de 30 années intenses correspondantes.
Si éventuellement vous trouvez dans ce partage une correspondance dans le cours de votre cheminement actuel, vous pouvez partager à votre tour le contenu de ce site si cela vous paraît utile mais à la seule et unique condition qu'aucune action commerciale ne soit associée à ce partage.
De même vous pouvez inclure un lien vers ce site, supramental.org, dans votre partage correspondant

Sri Aurobindo | Partage | Sadhakel le Yoga Intégral de Sri Aurobindo et le processus Supramental

Copyright © 2001/2018. supramental.org All Rights Reserved.