Supramental, conscience supramentale, transformation supramentale, matière supramentale

Karma.

 

Pris dans son sens indicatif originel en Sanskrit, Karma désigne l'impulsion créatrice dynamique effective de la Puissance de Volonté Consciente du Suprême Source de toutes les formes d'existence phénoménales dans notre univers évolutif, pour ne parler que de notre univers.
A sa Source, ce dont cette Puissance de Volonté Consciente Suprême devient consciente d'une des infinies probabilités de la manifestation dynamique effective (de son Etre Suprême Ineffable) cela prend vie aussitôt de façon spontanée.
A notre échelle humaine personnelle, dans la considération que nous sommes une expression dynamique effective de cette Puissance de Volonté Consciente, ou soit dit chacun de nous est une force dynamique effective (une shakti) en évolution (vers sa consécration divine) de cette Puissance de Volonté Consciente, alors il existe un déterminisme correspondant à la shakti de chacun comme base dynamique effective centrale à notre existence humaine corporelle vivante, un karma central donc.
Karma est donc ici le principe dynamique effectif de cause à effet œuvrant (pas de façon directe nécessairement sinon plus souvent qu'autre chose) de par derrière le voile de l'existence de notre personnalité humaine, à l'orientation du plein développement divin de la shakti que nous sommes en tant que manifestation depuis sa Source la Puissance de Volonté Consciente Suprême.
Dans la mesure où la création de notre univers évolutif, de ses différents mondes de conscience-énergie hiérarchisé et de ses habitants sont aussi le produit d'un Karma particulier leur correspondant, et surtout dans la mesure où notre être-corps vivant, ses composants connus en terme de physique vital et mental, sont des produits du Karma particulier de ces mondes de conscience-énergie hiérarchisés alors ce que nous sommes, dynamiquement parlant, corporellement sur terre, est en même temps tous ces Karma particulier en même temps qu'un karma particulier à la shakti propre à la consécration divine de notre être profond véritable chacun de nous.
On ne peut passer outre le fait de la réincarnation dans ce cas de figure, mais qui n'est pas, sur le plan individuel, celle de notre moi mental vital physique de surface sinon celle du développement dynamique effectif de la shakti de notre être profond véritable.
Un être profond véritable qui n'est pas celui défini de notre personnalité humaine naturelle, l'être de surface comme le nomme Sri Aurobindo, sinon une émanation, un rayon, de la Présence d'Etre Suprême Ineffable qui alors grandit en expansion de Présence divine en fonction de ce que la shakti le représentant, dans la complexité multi-karmique de l'existence de notre être-corps vivant, se développe en conscience et en force dynamique effective jusque sa consécration de puissance-volonté divine individuelle intégrum de la Puissance de Volonté Consciente Suprême.
Dés le moment où une action dynamique se produit alors cela donne un effet correspondant, tel est la loi dite du Karma dans cette approche.
Ramener à notre échelle humaine, nos pensées, nos sentiments, nos émotions et nos sensations participent de ce cause à effet du nom de Karma et ce de façon permanente durant notre vie terrestre.
L'indicatif de "nos" correspond ici au fait que nous rendons dynamique des pensées, des sentiments, des émotions et des sensations qui ne sont pas les notre en particulier mais qui passent à être sous notre responsabilité personnelle dés le moment où nous en nourrissons l'existence dynamique dans notre esprit et corps.
Pour situer cette approche il est nécessaire de prendre en considération que, de façon continue, des informations, de type mental vital et physique, provenant des divers mondes de conscience-énergie universels hiérarchisés correspondants, influencent voir dominent les composants physiques vitaux et mentaux donnant vie et forme à notre être-corps humain, qui se traduisent alors en des sensations physiques et en des émotions vitales dont alors le mental de notre être-corps fait sa base pragmatique pour donner vie à sa personnalité humaine et à un sens mental personnel correspondant de soi sous la forme de sentiments et de concepts personnels.
L'information concernée à sa base est de type vibratoire, mais qui prend forme de façon correspondante dans notre corps comme sensations et émotions qui à leur tour, dans notre mental, prennent la forme de sentiments et de concepts humains personnels le tout régissant, et surtout conditionnant, notre mode mental personnel de penser et de sentir humainement parlant.
Cet ensemble, hétéroclite disons le mot dans son état encore actuel de façon générale, participe alors du Karma de notre existence humaine personnelle en même temps que de celle collective de notre humanité interdépendance oblige entre ce qui est de nature personnelle et ce qui est de nature collective.
D'où l'indication, dans le Yoga de Sri Aurobindo, de devenir conscient, internement parlant, des dits courants vibratoires, dans notre être-corps vivant, afin de ne plus répondre à ceux de nature destructive notamment mais pas exclusivement, et ainsi commencer à devenir cet être pleinement conscient maître intérieur du jeu des pensées, des sentiments, des émotions et des sensations ayant lieu dans son être-corps vivant, sachant qu'un tel développement intérieur de notre potentiel d'être conscient participe alors du karma de la shakti de notre être profond véritable jusque vers sa pleine consécration divine.