Le Supramental, la conscience supramentale et l'être-corps supramental, le processus supramental et le Yoga Supramental.

L'Etre et la Nature ...

Sri Aurobindo a remis en évidence le jeu, en apparence duel, de l'Etre et de la Nature à l'origine de ce que nous connaissons en terme de Création.


Nous pouvons aborder ces indications de Sri Aurobindo a travers une lecture intéressée qui alors peut procurer une extase intellectuelle facteur d'une d'admiration en retour d'une intelligence savante qui dépasse la notre actuelle, mais nous pouvons aussi faire un pas de plus et, pour le dire ainsi, ce n'est pas une image, entreprendre d'explorer à notre tour ce dont Sri Aurobindo parle avec aise ...afin, comme il l'indique, de faire bouger notre mental de ses acquis savants ...ou soit dit dépasser notre savoir mental du moment ...


Si nous nous contentons d'une lecture savante alors notre mental peut effectivement bouger de ses acquis savants, par le biais du raisonnement notamment, mais cela ne suffit pas pour connaitre en tant que tel ce dont Sri Aurobindo régale notre lecture ...


Le raisonnement est une aide sur le chemin du développement de la qualité dynamique d'être conscient, mais son effectivité tend à se limiter à un cadre conceptuel défini ...


Il existe d'autres façons d'approcher les écrits de Sri Aurobindo à ce sujet, au point où l'on peut s'avancer à dire qu'il existe autant de façon d'approcher ces écrits qu'il existe d'êtres humains différents les abordant ...


Là où nous nous risquons à sombrer dans du dogmatisme, c'est lorsque nous mettons en avant notre façon d'aborder ces écrits comme étant LA bonne voire LA meilleure façon, alors qu'il s'agit uniquement de la bonne et meilleure façon pour nous ...à ce moment là de notre cheminement de vie ...


La même chose advient lorsque nous mettons en avant notre compréhension savante personnelle des indications de Sri Aurobindo, dans la mesure ou chacun chacune n'est pas censé comprendre de la même manière savante clonique le sujet traité ...


Le plus amusant, c'est que la même situation se présente, lorsqu'au lieu de nous limiter à une étude savante des écrits de Sri Aurobindo nous entreprenons de vivre l'Aventure de la Conscience en tant que telle, c'est à dire non pas celle au nom d'un raisonnement savant sinon celle de plonger, littéralement parlant, dans les différents modes de conscience-énergie composants notre être-corps vivant ....


C'est là quelque chose de possible, sans besoin d'artifices technologiques externes, mais cela nous ne pouvons le reconnaître qu'en le vivant en tant que là aussi si nous utilisons le raisonnement nous sommes limités à des acquis savants conceptuels de possible ou d'impossible ...


Lorsque le jeune enfant marche debout sur ses deux jambes, il n'a pas besoin de raisonner le possible ou l'impossible de la chose simplement cela se passe spontanément lorsque le moment est venu de la formation et développement physiques de son corps ...


C'est un peu beaucoup la même chose concernant notre façon particulière à chacun chacune de cheminer dans ce Yoga, ou soit dit en fonction du développement de notre conscience, ou capacité intrinsèque dynamique effective d'être conscient, alors vient un moment ou, spontanément, nous vivons une nouvelle perception, à nos yeux, du réel qui est différente de celle habituelle de notre perception et expérience du réel, et donc aussi différente de celle savamment définie officiellement comme étant le réel ...


Il est évident que dés le moment ou enfant nous marchons debout sur nos jambes, alors nous avons une perspective différente du réel, différente de celle que nous avions à quatre pattes ...


D'où l'indication, qui n'est pas exclusive à ce Yoga, mais que Douce Mère met en avant comme quoi il est bon de ne pas demeurer sur notre expérience nouvelle actuelle du réel sur le chemin du développement dynamique effectif de notre qualité intrinsèque d'être conscient ...parce qu'il en existe d'autres plus nouvelles encore qui font perdre de son apparence d'absolu celle que nous vivons sur le moment ...


C'est le même réel en fait, que nous percevons, et vivons donc, de façon différente à chaque fois que notre conscience grandissant nous vivons une nouvelle, pour nous, perspective du réel ...


Ce qui est nouveau pour nous sur le moment, cela n'est pas nouveau pour autant dans notre monde simplement nous découvrons cela comme nouveau car non encore expérimenté de façon consciente par notre être conscient en évolution ...


Un être conscient qui représente, pour le dire ainsi, la qualité d'être, qui explore, par le vécu de façon impliquée, la nature dynamique effective du réel manifeste du nom de Création ...


L'Etre, le principe conscient intrinsèque de l'existence, et la Nature, le champs dynamique effectif de l'expérience de l'Etre propre à développer de façon manifeste la qualité intrinsèque d'être conscient chez l'Etre, sont les deux bases, pour le dire ainsi, de ce Yoga ...


Chacun chacune sommes alors amenés à vivre ce processus de façon unique et donc différent, les réponses de Sri Aurobindo et de Douce Mère à des questions sur le sujet étant spécifique à la structure et fonctionnement différents des questionneurs différents et non pas du tout les dogmes établis d'une nouvelle religion ou philosophie humaine ...


Ce qui veut dire que non seulement l'Etre mais aussi la Nature sont capables de multiplicité, ou soit dit en chacun chacune est, potentiellement parlant, un être et une nature correspondante fondamental différent, unique, particulier, mais non pas dans le sens de quelque chose de défini dans une structure et un fonctionnement structurel défini sinon plus une Présence ineffable autant qu'une dynamique effective ineffable comme point de départ à cette possibilité ...


Ou soit dit, celle multiplicité d'être-nature, c'est ce que chacun chacune nous devenons dans notre monde de matière ...


Nous ne le sommes pas au départ comme on dit, sinon que nous le devenons, ici sur Terre, corporellement parlant ...


D'où la nécessité d'une compréhension plus profonde que celle dogmatique morale concernant la volonté religieuse de cloner notre humanité sur un même moule, mais aussi pour pouvoir mieux saisir pourquoi des êtres humains, depuis enfants, ne suivent pas les règles établies de la vie en société au-delà d'être le résultat d'un dysfonctionnement psycho-affectif personnel de surface ...


Le cheminement spirituel proposé dans ce Yoga, ne consiste pas à réaliser à notre tour ce que d'autres ont réalisé avant nous concernant les dites réalisations spirituelles, reflet de ce que nous ne sommes pas des clones les uns les autres ...


Ce que d'autres ont réalisé spirituellement avant nous, ici sur terre dans leur être-corps vivant, cela est passé à faire partie intégrante de notre humanité terrestre tout comme le marcher debout fait partie intégrante de la qualité humaine corporelle, et en fonction de ce que nous grandissons intérieurement en conséquence alors ces réalisations terrestres apparaîtront spontanément dans notre être-corps vivant sur Terre ...sans que nous ayons besoin de repasser par les mêmes difficultés et obstacles par lesquels des précurseurs correspondants sont passés ...


Par réaliser, il ne s'agit pas ici de réaliser intellectuellement quelque chose, il s'agit de l'être en esprit et corps ...


Simplement chacun chacune ne le réalisera pas de la même manière ni ne sera pas la chose réalisée de la même manière, sinon que chacun chacune sera une note unique différente de la même réalisation, multiplicité dans la diversité oblige ...


C'est donc à cette possibilité de note unique que ce à quoi ce Yoga nous invite, et non pas à rechercher à réaliser ce que les autres ont déjà réalisé avant nous, sachant que ces réalisations antérieures sont parties intégrantes de notre humanité ...


Concentrer en le profond en arrière du cœur physique et vital, sur la source divine de cette possible note unique en chacun chacune, est donc la base de ce Yoga, le reste faisant partie du chemin comme on dit ...


Concentrer en moi-je pour l'accomplissement de cette possible note unique, n'est pas conseillé dans ce Yoga pour la simple et bonne raison que moi-je est un principe de séparation voire de division du réel ... qui ne peut aboutir qu'a une note egotique et non pas du tout à l'unité dans la diversité dont le processus supramental est l'aboutissement dans ce Yoga ...


L'unité´dont il est question ici n'est pas une association de moi-je différents ensembles ...


Simplement définir la nature de cette unité n'est pas possible, car ce n'est pas un concept ni une aucune structure sinon la réalité Ineffable intrinsèque, en devenir pleinement conscient, de notre monde évolutif, et pour connaitre la nature de cette unité Ineffable intrinsèque il n'est pas d'autres moyens que de la vivre ...en pleine conscience partout en tout sans séparation aucune ...et pourtant en étant, ou paradoxalement comme on dit, chacun chacune en même temps une note divine différente de ce vécu de l'unité partout en tout ...


En le profond en arrière du cœur physique et vital, est la Présence mais aussi la substance (amour divin) capable de la réalisation de cette unité dans la diversité ...ici sur terre dans une multitude d'être-corps vivants chacun unique en même temps qu'UN seul Corps indivisible tous ensemble ...


 

Le mot supramental et celui de surmental ont été créés par Sri Aurobindo dans le contexte de son oeuvre de Yoga, l'utilisation de ces mots, supramental et surmental, hors de ce contexte est sujet à de la désinformation ...
La conscience supramentale et le processus supramental de transformation sont indiscociables du yoga intégral de Sri Aurobindo car ce sont des mots créés dans ce sens.
Si on veut créer son propre processus personnel de Transformation en particulier alors le plus intelligent est de créer et d'utiliser les mots qui correspondent, et éviter ainsi de la désinformation en utilisant les mots contextuels supramental et surmental créés pour un processus qui n'est pas personnel ni individuel en particulier ...
Entendons nous bien, il ne s'agit pas de réclamer aucun droit de propriété litteraire concernant l'utilisation des mots supramental et surmental créés dans le contexte de ce Yoga, ce serait là aussi déformer le sujet que de voir la chose sous cet angle. Il s'agit de préciser que sortis de leur contexte qu'est le Yoga de Sri Aurobindo ces mots, supramental et surmental, désignent absolument autre chose que leur nature dynamique effective dans ce Yoga.
Si un être humain éprouve le besoin mental personnel d'utiliser les mots supramental et surmental afin de leur donner un sens mental personnel de son cru alors ça le regarde. Simplement, la vie ne tourne par autour de moi-je personnel, prendre conscience de cela fait partie de ce Yoga dit de Sri Aurobindo ...
Le présent site de partage n'a pas pour vocation la création d'une nouvelle écriture mentaliste pour la création d'une nouvelle religion mentaliste.
Le contenu de ce site est sous la responsabilité et gestion uniques de son créateur qui ne prétend en aucun cas possséder aucune vérité en particulier sur le Yoga de Sri Aurobindo sinon uniquement partager son cheminement à travers celui-ci depuis plus de 30 années intenses correspondantes.
Si éventuellement vous trouvez dans ce partage une correspondance dans le cours de votre cheminement actuel, vous pouvez partager à votre tour le contenu de ce site si cela vous paraît utile mais à la seule et unique condition qu'aucune action commerciale ne soit associée à ce partage.
De même vous pouvez inclure un lien vers ce site, supramental.org, dans votre partage correspondant

Sri Aurobindo | Partage | Sadhakel le Yoga Intégral de Sri Aurobindo et le processus Supramental

Copyright © 2001/2018. supramental.org All Rights Reserved.