Supramental, conscience supramentale, transformation supramentale, matière supramentale

L'Etre et le Devenir ou la connaissance de soi profonde :

Ramakrishna un jour s'est s'écrié:
- Je ne veux pas être le sucre, je veux manger le sucre.
Dans cette expression spontanée est contenu toute l'aventure de la Création.
Pris dans son sens indicatif au-delà de son expression littérale apparente, le sucre est le symbole de ce que nous sommes, le sucre est un intégrum de notre être et en conséquence de quoi nous n'avons pas besoin d'être le sucre vu que nous le sommes déjà.
Par contre, si nous voulons connaitre la saveur de ce sucre que nous sommes intrinsèquement parlant alors il nous faut donner vie et forme au milieu et aux instruments propices à la création de ce milieu pour pouvoir manger le sucre de cette façon.
L'Etre Suprême, l'ineffable, l'indéfinissable, l'Absolu, Dieu ou comment chacun l'appelle n'est pas de nature spatio temporelle, il est ce qu'il est comme on dit et on le qualifie mentalement d'être Transcendant.
Ce qu'il est cela l'Etre indéfinissable le goûte sous la forme de ce qui est connu en terme de Création, qui alors consiste en le millieu spatio-temporel et les instruments formateurs de ce milieu pour pouvoir goûter ses qualités d'être ainsi rendues manifestes.
La Création, c'est donc l'extériorisation des qualités infinies intrinsèques de l'Etre Source Indéfinissable que l'Etre Source goûte à travers le milieu spatio-temporel et ses instruments issus de ce milieu du nom de Création.
Ce sont ses qualités intrinsèques que l'Etre manifeste ainsi, et qui peut alors goûter leur saveur rendue manifeste.
Chacun de nous, pour le dire ainsi, avant d'être un minéral un végétal un animal et un être humain nous sommes une qualité intrinsèque manifeste de l'Etre Suprême Transcendant, ainsi que toute cette aventure bigarrée évolutive de la Conscience est la façon, particulière à notre univers de type évolutif, qu'a l'Ineffable de goûter chacune de ses qualités intrinsèques que chacun de nous sommes en essence d'être.
Le devenir, dans ce cas de figure, est celui du rendu manifeste absolu, pour le dire ainsi, de chacune de ses qualités intrinsèques d'être pour l'Etre Suprême Transcendant, et la Création est le milieu propice à ce devenir ...