Etre intérieur, Supramental, conscience supramentale, transformation supramentale, matière supramentale

L'Etre et la Conscience.

 

Dans la création, la conscience par rapport à l'être est la matérialisation de ce que l'être est déjà en potentiel de manifestation.
La création, depuis cette approche, est le mot utilisé pour indiquer la matérialisation spatio-temporelle des qualités indéfinissables de conscience énergie de l'être existant au-delà du temps et de l'espace.
Dans la mesure où l'expression d'au-delà est associée à une notion mentale d'autres dimensions spatio-temporelles de l'existence alors une confusion peut s'installer dans notre esprit qui peut confondre les dimensions spatio-temporelles plus subtiles, ou soit dit les mondes du Mental et du Vital qui sont des dimensions plus subtiles de conscience énergie matière avec la réalité de l'être qui transcende les mondes manifestes du Mental et du Vital.
On parle alors de manifeste et de non manifeste concernant la dynamique effective de la création (le manifeste) la conscience énergie matière et le transcendant (le non manifeste) l'être.
Ce qui est peut-être moins connu dans ce domaine c'est que le non manifeste et le manifeste existent à tous les niveaux dimensionnels de la Création, et ce n'est donc pas seulement le reflet de la manifestation du Suprême dont il est question concernant des états de conscience et des mouvements d'énergie et des formes corporelles formant la réalité multidimensionnelle de la Création.
L'être, quelque soit la dimension de sa présence dans la création est toujours transcendant, aspatial et atemporel, alors que la conscience énergie matière de l'être, quelque soit sa dimension d'existence, demeure de nature spatio-temporelle.
Il existe ainsi une réalisation de l'être correspondant aux différentes dimensions de la création mais qui n'est pas pour autant l'Etre Suprême Transcendant de la Création mais l'être suprême transcendant de la dimension correspondante de conscience-énergie dans la création.
L'intelligence humaine de notre humanité a ainsi, au long de l'historique évolutif de sa conscience énergie matière, désigné en terme de suprême l'être transcendant de la dimension de conscience énergie correspondant à son évolution du moment, et seule une cristallisation le passé historique de son évolution est à l'origine de ce que des cultes et des adorations religieuses et philosophiques autant que des soumissions aux égrégores de la conscience humaine collective correspondante qui s'est ainsi formée à chaque époque de l'historique évolutif de notre humanité.
Ainsi de même qu'il existe un être suprême de chaque dimension spatio-temporelle de conscience énergie matière de même il existe un nirvana au sommet transcendant, pour le dire ainsi, de l'être suprême de chacune de ces dimensions de conscience énergie matière formant la réalité multidimensionnelle spatio-temporelle de la création.
De cet être suprême transcendant de chaque dimension spatio-temporelle de conscience énergie il a été donné le nom de Dieu, désignant par là l'être d'unité suprême de la dimension de conscience énergie matière ainsi vécue durant les différentes et successives étapes de l'évolution de la conscience de notre humanité sur le plan terrestre.
Lorsque Sri Aurobindo et Douce Mère parlent du Supramental et du Suprême Transcendant il s'agit d'une toute autre réalité du réel qui existe, encore dans l'actualité, au-delà de la Création et dont l'existence manifeste dans la création ne se traduit plus en terme de dualité entre l'être et la matérialisation de conscience énergie matière de l'être.
A ce titre ce n'est pas d'un des êtres transcendants d'une des dimensions supérieures de conscience énergie matière déja rendu présent dans la création ...
Tel que Douce Mère l'indique, dans le réel indivisé connu en terme indicatif de Supramental, d'une part la matérialisation de l'être Transcendant est spontanée (directe) qui ne passe pas par l'intermédiaire des modes du Mental et du Vital Universels avant leur matérialisation physique (comme il en est par contre de notre univers évolutif dans l'actualité), et d'autre part il ne s'agit plus de l'être transcendant intermédiaire des différentes dimensions (mentale vitales et physiques) universelles de conscience énergie matière déja présents dans la création ni non plus il ne s'agit pas de l'être cosmique transcendant de la matrice cosmique de la création universelle de notre univers évolutif.
Il s'agit d'un suprême inconnu par rapport à ce qui est déjà connu de chaque être suprême des différentes dimensions de la création spatio-temporelle, et nous aurons beau tenter de lui donner une définition mentale, à cet Etre Supramental, cela ne sera jamais qu'une définition mentale du sujet ce à quoi nous parviendrons uniquement.
Sri Aurobindo a exprimé cet état de chose, sous la forme d'une allégorie lorsqu'il indique avec humour que Dieu n'est pas simple mais complexe.
De fait nous aurons beau perdre notre temps à tenter de définir Dieu, ou principe d'Etre indéfinissable Transcendant au-delà de la Création, la seule chose que nous obtiendrons ce sera une mentalisation de ce que Dieu Est soit comme étant le fruit de notre imagination ou soit comme étant le fruit de notre expérience avec l'être suprême transcendant d'une des différentes dimensions de conscience énergie matière déjà présents dans la création ...
Si nous ramenons la réalité macrocosmique de notre univers évolutif au réel microcosmique de notre être-corps humain vivant, ce corps est le fait matérialisé de différents êtres (un être physique, un être vital et un être mental dominant les deux autres) qui sont alors l'expression manifeste des différentes dimensions internes aux dimensions du Mental et du Vital Universels déja intégrés à la création, si ce n'est que dans ce corps il existe aussi la présence d'une émanation du principe créateur de la Source Indéfinissable de la Création et dont alors le rôle, pour le dire ainsi de façon concise, est de donner vie à un être de ce principe dans l'être-corps humain vivant.
Dans les termes courants les plus utilisés, on parle de cette émanation comme étant la particule de Dieu Créateur, et là aussi une confusion peut se faire dans notre esprit concernant les pouvoirs de matérialisation des êtres du Vital et les pouvoirs hypnotiques des êtres des mondes du Mental concernant la qualité de créer...
Il existe donc, pour le dire ainsi, quatre êtres centraux en présence dans notre être-corps humain vivant, si ce n'est que le quatrième, l'être dit divin, n'est pas véritablement encore développé autant si c'était le cas alors notre être-corps de conscience énergie matière serait le reflet vivant matérialisé directement de cet être dit divin en présence dans notre être-corps vivant.
Cet être divin en potentiel de développement dans notre corps, Sri Aurobindo en parle en terme d'être psychique, possiblement car c'est sur la base, principalement, de l'intégration de l'essence qualitative de la conscience énergie matière personnalisée de l'esprit dans le corps humain vivant, par et en la particule de Dieu Créateur, que cet être psychique prend vie qui est destiné à devenir l'être central de la conscience de la vie et de la matière dans l'être-corps dans notre dimension terrestre, en remplacement de la domination encore actuelle de l'être mental dans le corps humain vivant.
Tel que Sri Aurobindo le précise, l'être psychique dont il indique l'existence est un intégrum d'être , ce n'est pas un intégrum de conscience comme il en est par contre de l'individualité mentale vitale de l'esprit...
Douce Mère, avec elle aussi son humour particulier, parle d'un nouveau Divin concernant la création supramentale en cours...
Dit de façon concise et générale, l'être mental, l'être vital et l'être physique dans l'être-corps humain vivant sont des émanations des dimensions du Mental du Vital et du Physique Universels, et à ce titre chacun de ces êtres porte en lui ce qui correspond à une programmation dans notre langage mental moderne, ainsi que c'est en fonction de cette programmation que se matérialise un mental un vital et un physique participant de la procréation du corps animal humain encore dans l'actualité...
Il existe donc aussi, dans notre être-corps à chacun, un être suprême transcendant de notre conscience, un être suprême transcendant de notre énergie de vie et un être transcendant de notre matière physique, dont alors Sri Aurobindo parle en terme d'être intérieur triple et dont une expérience d'un de ces trois êtres de notre corps par notre esprit nous fait vivre un état profond de calme vastitude tranquille et silencieuse le propre de l'existence aspatiale et atemporelle de l'être, que ce soit l'être de la dimension mentale vitale ou physique dans la création et dans notre être-corps vivant...
Il est parlé du principe d'être aspatial et intemporel en terme d'être intérieur dans le sens où c'est le représentant, aspatial et intemporel, source de la matérialisation, en conscience énergie et matière, spatio-temporelle de ce potentiel ou soit dit le corps...
L'être dit psychique par Sri Aurobindo est alors un être encore profondément intérieur, pour le dire ainsi, par rapport à l'être intérieur triple mental vital et physique de notre être-corps humain vivant...
Les traditions antérieures qui nous parlent de Dieu unique concernant les différentes étapes évolutives de la conscience de l'énergie et de la matière involuée de notre univers évolutif, sont dans le vrai lorsqu'elles en parlent en terme d'être suprême transcendant en tant qu'avant d'exister de façon manifeste dans la création il s'agit d'un être de l'Ineffable qui une fois incarné dans notre monde terrestre, sa conscience énergie matière correspondante, en est devenu une partie intégrante qui a donné lieu à l'apparition à chaque fois d'une nouvelle espèce de vie corporelle terrestrement parlant ...
Là où ces traditions deviennent un obstacle à l'évolution nouvelle de la conscience de l'énergie et de la matière de notre monde c'est lorsqu'elles tentent, par la force ou autrement peu importe, d'imposer l'être représentatif d'antérieures étapes de cette évolution comme étant le plus suprême des suprêmes alors qu'il s'agit, une fois sa dimension de conscience énergie matière intégrée dans la création, d'un qualité d'être du Suprême des Suprêmes à jamais indéfinissable parmi d'autres qualités d'êtres du Suprême des Suprêmes non encore incarnées, ou pas encore intégralement, dans la création ...