Supramental, conscience supramentale, transformation supramentale, matière supramentale

Le Divin

 

Il y a, pour ainsi dire, la problématique des mots qui lorsqu'ils sont associés à des concepts, des sentiments, des émotions et des sensations personnels pour chacun de nous peuvent donner lieu à l'apparition d'un joie ou d'une souffrance (psychologique ou autre) conditionnées correspondantes selon, avec les réactivités personnelles de rejet ou le contraire correspondantes.
Tel l'utilisation du mot Divin peut provoquer de l’urticaire si ce mot est associé à un concept, un sentiment, une émotion ou une sensation synonymes de souffrance (psychologique ou autre) dans notre conscience personnelle.

 

Pour la religion du dogme le Divin est un Dieu superviseur existant en dehors de notre monde qui a envoyé son fils unique rédimer le péché primordial de notre humanité.
Pour l'Athé le Divin est un Dieu dictateur imaginé par la religion du dogme pour contrôler notre humanité et décider à notre place notre chemin de vie.
Dans le contexte du Yoga de Sri Aurobindo, le Divin désigne une Existence Consciente Ineffable (indéfinissable) Suprême (Absolue) existant en soi (Intrinsèque) au-delà des termes de l'existence spatio-temporelle en même temps que cette existence spatio-temporelle est rendue manifeste en son Esprit Suprême par la Grâce de sa Puissance de Volonté Consciente.
Il ne s'agit donc pas d'un Divin défini ayant une personnalité définie ni d'aucun superviseur et encore moins d'un dictateur dans le contexte du Yoga de Sri Aurobindo sinon ce qui est désigné par le son mantra, Brahman, en Sanskrit originel.
Le Sanskrit originel est celui que Sri Aurobindo a mis en évidence pour son Yoga qui consiste en des sons vibratoires, mantra, transmettant (initiant) leur réalisation spirituelle intérieure, directement, par les Rishis (ayant donné vie au Rig-Véda) aux êtres humains, de cette époque reculée, aspirants à une telle réalisation intérieure.
Il s'agit d'une initiation directe, par unité, sans explication ni information ni apprentissage mental de quelque chose de défini, par la grâce du mantra correspondant, le/la bénéficiaire de cette initiation directe étant alors qui, de par son cheminement de vie, est amené à devenir, de façon manifeste dynamique effective, au quotidien de sa vie de tous les jours, le produit de cette initiation directe.

 

Le Pouvoir Divin Créateur :

 

Le Pouvoir Divin créateur donne vie et forme à la conscience que nous avons de la vie de ses formes et de ses êtres vivants, c'est cela la magie, et le Seigneur du Mensonge le sait bien qui a attrapé la conscience de notre humanité dans une notion de péché et de vertu facteur de punition et de récompense correspondantes, dont alors non seulement notre société humaine encore actuellement mais aussi la structure et le fonctionnement mental vital physique de notre être-corps vivant sont toujours le fruit.
De par ce conditionnement nous avons donné vie à un dieu tyran fait à notre image humaine conditionnée avec ses notions infantiles de punition et de récompense, de péché et de vertu, de mérite et de démérite, de paradis et d'enfer.
Le jour où nous laisserons le Divin nous faire à son Image, alors nous comprendrons la magie de la Création qui est que nous pouvons devenir ce dont nous avons conscience de nous-même.
De quelle Image s'agit-il ?
Celle d'un Etre Conscient Éternel Ineffable Librement Créateur, qui dés qu'il devient conscient d'une possibilité de devenir cela prend immédiatement vie jusque matérialisation sous le nom de Création.

Telles l'indiquent aussi les Paroles suivantes de Sri Aurobindo (Introduction au livre de Satprem, Sri Aurobindo ou l'Aventure de la Conscience):
Je deviens ce que je vois en moi-même.
Tout ce que la pensée me suggère, je
peux le faire; tout ce que la pensée me
révèle, je peux le devenir. Telle devrait
être l'inébranlable fois de l'homme en
lui-même, car Dieu habite en lui.