Le Supramental, la conscience supramentale et l'être-corps supramental, le processus supramental et le Yoga Supramental.

Différentes dimensions

Différentes dimensions Le Supramental et la Transformation supramentale de notre monde ne sont pas une question de connaissance savante sur le sujet sinon un fait d'expérience qui demande que nous vivions les expériences correspondantes pour en parler en connaissance de cause à effet. On peut se limiter au conditionnement religieux ou/et matérialiste de notre conscience depuis l'enfance ou nous pouvons aller voir par nous-même comme on dit. Dans le premier cas, lorsque nous parlerons du sujet nous ne ferons que répéter ce qu'on nous a appris, alors que dans le second cas nous parlerons de notre expérience. Le second cas demande que nous soyons conscient du fait comme quoi notre perception change en fonction de l'épanouissement de notre être conscience au-delà de ses conditionnements conceptuels, sentimentaux, émotionnels et sensoriels collectifs autant que personnels. Si nous nous contentons de répéter ce que nous avons appris sur le sujet, alors nos partages ne sont pas une référence de vérité, mais c'est la même chose concernant nos expériences dans la mesure notre perception change avec les dites expériences. Si aujourd'hui il nous est facile, parce que le conditionnement mental sensoriel correspondant fait partie de notre nature physique actuel, s'il nous est facile donc autant qu'évident de voir la terre sous une forme ronde, il n'est pas dit qu'il en était ainsi au début de l'apparition des premiers êtres humains sur terre; qui pouvaient ne pas avoir encore développé de façon correspondante une expansion du champs de leur conscience. Notre qualité d'être conscient est le fait de l'expérience, et ce fait commence par l’intérêt que nous portons envers quelque chose que nous ne connaissons pas expérimentalement parlant plus souvent qu'autre chose, mais dont par contre nous avons pu avoir un avant-goût d'expérience nous motivant dans le sens d'une plus grande connaissance du sujet ... Par exemple, tout jeune enfant il se peut que nous percevions la réalité comme ne dépassant pas la distance que nous avons parcouru consciemment entre notre chambre et un lieu extérieur, alors que dés le moment où nous allons parcourir, de façon consciente, un autre lieu au-delà du lieu déjà connu alors le champs de conscience de notre être conscient va s'élargir en conséquence ... Etat de chose qui par contre n'est pas automatique concernant un apprentissage savant de l'existence d'autres lieux que nous ne connaissons pas encore par faute d'expérience. Nous pourrons nous gausser de savoir dans notre tête l'existence de ces autres lieux, mais tant que nous ne les aurons pas expérimenté alors nous ne pourrons pas en parler en véritable connaissance de cause à effet. Penser la vie ses formes et ses êtres vivants sur la base d'un apprentissage savant sans avoir expérimenté ce sur quoi nous pensons semble être devenu une habitude dans notre société humaine actuelle, avec pour conséquence une tendance à refaire le monde dans sa tête en fonction d'une connaissance savante accumulée. Par exemple en politique, plus souvent qu'autre chose, nous avons des présidents et des ministres qui n'on aucune, ou si peu, expérience sociale et psychologique du monde du travail populaire mais qui se croient capables d'intervenir dans ce domaine en pensant la chose dans leur tête sans absolument aucun vécu véritable et profond sur le sujet. Le culte de l'ego intellectuel faisant parties des mœurs comme on dit, alors ce sont ceux et celles qui ont accumulés le plus de connaissance savante et sont capables de les combiner entre elle dans leur tête pour sortir une solution comme on sort un lapin d'un chapeau qui sont écoutés, alors notre société humaine actuelle est encore dépendante de ceux et de celles qui savent mieux que d'autres penser le monde dans leur tête ... Le résultat est là qui se passe de commentaire, notre société non seulement est mal gérée mais qui plus est il s'est installé une dictature de supériorité de l'intellectuel sur le manuel dont alors le mot démocratie est devenu un moyen de manipulation au lieu d'un réel sens d'égalité. Si donc nous sommes habités d'un besoin réel, c'est à dire de vivre l'expérience, d'autres dimensions que celle que nos sens physiques connaissent actuellement lire des informations à ce sujet peut aider mais à condition que ce soit pour vivre la chose ... L'expérience mis en partage de la part d'êtres humains vivant déjà ces autres dimensions, peut alors nous servir de point de référence non pas pour connaitre ces dimensions sinon comme des poteaux indicateurs sur le chemin de notre expériences, réelle, pas dans la tête, de ces autres dimensions. Le livre de Satprem, Sri Aurobindo ou l'Aventure de la Conscience, est à ce titre un authentique B.A.B.A servant de poteau indicateur à nos expériences dans ce sens, un livre qui n'est pas destiné à être lu de bout en bout comme lit un livre pour accumuler du savoir sinon un livre qui est lu et relu à chaque expérience nouvelle; qui alors nous offre à chaque fois une toute nouvelle saisie de façon absolument différente de notre saisie antérieure expérience nouvelle à l'appuie. Il existe ainsi différentes dimensions, dont il nous est possible de partager des indications lorsque nous les expérimentons en les vivants dans leur dimensions propres au-delà de toutes informations savantes sur leur existence à l'intérieur de notre tête, peu importe que ces informations savantes proviennent de la lecture de livres ou d'information reçues de l'invisible à l'intérieur de notre tête, sachant que la seconde façon est plus que sujet à remise en question dans la mesure où dans notre tête a lieu toute sorte de constructions mentales dont la plupart proviennent de l'inconscient psychologique et affectif personnel de notre moi humain. Parmi ces indications, une est importante pour ne pas prendre pour argent compté ce que nous pouvons recevoir d'information dans notre tête depuis l'invisible, une information qui concerne une de ces autres dimensions en particulier celle dénominée le Vital ... Le Vital fait partie du dénominé astral ou monde de l'Energie. L'Astral est la dimension de l'Energie par excellence, et dans cette dimension il existe différent degré de vibration énergétique depuis ce qui est nommé courrament du nom de bas astral jusque le dit haut astral. Le bas astral est le lieu d'existence d'énergie émotionnelle impulsive sans beaucoup de conscience et donc de basse fréquence vibratoire comme on dit, tel par exemple la peur, la colère, la jalousie, la cruauté, la violence, etc ... Le haut astral est par contraste le lieu d'existence d'émotions plus élevées déjà conscientes comme par exemple les émotions spirituelles comme la dévotion, la compassion, l’honnêteté, la sincérité, la bonté, etc ... Dans notre être-corps humain actuel, existent en présence différentes émotions depuis les plus basses jusque les plus hautes, ainsi que c'est en fonction de ce que nous devenons conscient de la nature de ces émotions que nous devenons à même de répondre aux plus hautes au dépend des plus basses.... Le fait que les émotions du haut astral soient plus conscientes tient dans l'intervention des mondes de la Conscience, dont les mondes du Mental font partie, dans ce haut astral, les mondes de la Conscience existant au-delà de la dimension des mondes de l'Energie... Le monde de l'Energie ou monde Astral est aussi appelé le monde éthérique dans les milieux de l'ésotérisme, ainsi que dans le passé connu sous le nom d'Egypte il a été tenté de conserver un corps éthérique après le décès du corps physique reflet de ce qu'à cette époque la conscience de notre humanité n'avait guerre évoluée au-delà des mondes de l'Energie. Ego oblige, le bas astral a été exclusivement qualifié d'astral alors que le haut astral a été qualifié seulement de monde supérieur, alors que les deux, le bas et le haut astral, font partie des mondes de l'Energie ... Le haut astral est aussi depuis d'où proviennent les connaissances dites ésotériques à travers la médiumnité, la qualité de médiumnité appartenant à l'être vital intérieur de notre être-corps vivant. Dans ce haut astral existe aussi une influence les individualités mentales-vitales connues sous le nom de Titans, qui alors sont qui tentent d'établir des liens énergétiques avec des êtres humains à la recherche de pouvoirs, ces Titans se faisant notamment passer pour le Divin aux yeux du profane en la matière ... Il faut comprendre que l'action de ces Titans n'est pas gratuite d'une part et d'autre part une fois un être humain ne leur servant plus ils sont les premiers à abandonner cet être humain, qui alors ne tarde pas à mourir physiquement parlant en raison de ce que le pouvoir d'énergie de vie puissante dont bénéficiait son corps n'est plus là pour entretenir la vie de son corps débile avant cette injection d'énergie vitale supérieure ...

 

Le mot supramental et celui de surmental ont été créés par Sri Aurobindo dans le contexte de son oeuvre de Yoga, l'utilisation de ces mots, supramental et surmental, hors de ce contexte est sujet à de la désinformation ...
La conscience supramentale et le processus supramental de transformation sont indiscociables du yoga intégral de Sri Aurobindo car ce sont des mots créés dans ce sens.
Si on veut créer son propre processus personnel de Transformation en particulier alors le plus intelligent est de créer et d'utiliser les mots qui correspondent, et éviter ainsi de la désinformation en utilisant les mots contextuels supramental et surmental créés pour un processus qui n'est pas personnel ni individuel en particulier ...
Entendons nous bien, il ne s'agit pas de réclamer aucun droit de propriété litteraire concernant l'utilisation des mots supramental et surmental créés dans le contexte de ce Yoga, ce serait là aussi déformer le sujet que de voir la chose sous cet angle. Il s'agit de préciser que sortis de leur contexte qu'est le Yoga de Sri Aurobindo ces mots, supramental et surmental, désignent absolument autre chose que leur nature dynamique effective dans ce Yoga.
Si un être humain éprouve le besoin mental personnel d'utiliser les mots supramental et surmental afin de leur donner un sens mental personnel de son cru alors ça le regarde. Simplement, la vie ne tourne par autour de moi-je personnel, prendre conscience de cela fait partie de ce Yoga dit de Sri Aurobindo ...
Le présent site de partage n'a pas pour vocation la création d'une nouvelle écriture mentaliste pour la création d'une nouvelle religion mentaliste.
Le contenu de ce site est sous la responsabilité et gestion uniques de son créateur qui ne prétend en aucun cas possséder aucune vérité en particulier sur le Yoga de Sri Aurobindo sinon uniquement partager son cheminement à travers celui-ci depuis plus de 30 années intenses correspondantes.
Si éventuellement vous trouvez dans ce partage une correspondance dans le cours de votre cheminement actuel, vous pouvez partager à votre tour le contenu de ce site si cela vous paraît utile mais à la seule et unique condition qu'aucune action commerciale ne soit associée à ce partage.
De même vous pouvez inclure un lien vers ce site, supramental.org, dans votre partage correspondant

Sri Aurobindo | Partage | Sadhakel le Yoga Intégral de Sri Aurobindo et le processus Supramental

Copyright © 2001/2018. supramental.org All Rights Reserved.