Supramental, conscience supramentale, transformation supramentale, matière supramentale

L'Amour et la Créativité:

Il y a une absence profonde d'un quelque chose qui est synonyme de souffrance existentielle profonde en raison de ce que notre mental ne peut pas lui donner une forme tangible physique conceptuelle sentimentale émotionnelle ou sensuelle reconnaissable ...
Ce n'est pas la souffrance existentielle de l'amour passionnel, qui paradoxalement est aussi une souffrance existentielle mais en raison de son intensité vitale reconnaissable qui, lorsque devenue insupportable, est évacuée violemment par le bas comme on dit, que ce soit sous la forme tangible de colère violente ou de plaisir violent qui alors nous vide, sur le moment, de le tension accumulée de intensité vitale ainsi devenue insupportable de l'amour passionnel.
Ce peut être un amour passionnel pour une personne, un objet, un lieu, une position sociale, une sensation, etc, avec son compagnon inséparable le désir de posséder qui alors et grandissant en intensité de désir ne peut trouver sa résolution que dans l'acquisition ou la destruction de la chose ainsi désirée...
L'Amour sans objet, sans sujet, sans forme, n'est pas ni un sentiment ni une sensation ni une émotion et bien sur encore moins un concept, raison pour laquelle lorsque nous recherchons l'Amour de cette manière, c'est à dire sous la forme tangible d'un sentiment, d'une sensation, d'une émotion voir sous la forme tangible d'un concept ou d'une forme physique alors ce que trouverons ce sera un sentiment une sensation une émotion ou un concept ou un physique, et ce sera alors le fait de trouver ce que nous recherchons ayant la forme tangible d'un sentiment une sensation une émotion ou un concept ou un physique que nous nous trouverons satisfait physiquement vitalement ou intellectuellement parlant à ce moment là.
Cela n'est pas l'Amour en tant que tel, sans forme tangible , sans objet, sans sujet, car dés le moment où la forme tangible physique, la forme sentiment, la forme tangible émotion, la forme tangible sensation ou la forme tangible concept disparaît alors la souffrance existentielle d'un manque d'un quelque chose de reconnaissable réapparait.
Une souffrance existentielle sans nom, sans forme, que nous pouvons résoudre mentalement parlant lorsqu'elle est associée à quelque chose de définissable dans sa forme tangible, que ce soit une forme tangible physique, une forme tangible sentiment, une forme tangible émotion, une forme tangible sensation ou une forme tangible concept.
Par contraste, l'absence de ce quelque chose de profond qui est au-delà de toute forme tangible qui est indéfinissable mais dont nous pressentons la présence indéfinissable en notre être propre, cela, cette souffrance existentielle nous ne pouvons pas la résoudre car elle n'a pas de forme tangible, elle n'est pas reconnaissable, elle est uniquement le fait de l'absence d'un quelque chose d'indéfinissable mentalement parlant; et qu'alors notre recherche d'une forme tangible physique, d'une forme tangible sentiment, d'une forme tangible émotion, d'une forme tangible sensation ou d'une forme tangible concept est la tentative de notre être mental-vital-physique de lui donner une forme tangible reconnaissable; car alors notre souffrance existentielle d'un manque de quelque chose d'indéfinissable se termine, en apparence....
Lorsque nous avons expérimenté nombre de formes tangibles ayant satisfait cette souffrance existentielle de l'absence de quelque chose d'intangible, et que nous avons souffert d'autant de fois lors de la disparition de la dite forme tangible qui, cette disparition, fait se révéler de nouveau notre état de souffrance existentielle d'une absence de quelque chose d'indéfinissable, alors vient un moment où, vider de tout désir de donner et de rechercher une forme tangible à cette absence indéfinissable nous plongeons notre regard par en-dedans, là où nous pressentons cet indéfinissable absence.
C'est à dire en le profond en arrière de notre cœur (siège de notre êtreté profonde sans objet, sans sujet, sans forme tangible, une étreté de vastitude paisible et silencieuse de profondeur infinie au goût d'éternité).
C'est alors que commence la traversée du désert, intérieur, qui nous amène, notre être profond véritable, à entrer en communion d'être avec l'Intelligence Substance de Matière sans sujet, sans objet, sans forme tangible, l'Amour tout court , Pouvoir créateur Originel ...
Nous comprenons alors que toutes notre volonté humaine de construire des formes tangible physiques, des forme tangibles sentiments, des formes tangibles émotions, des formes tangibles sensations ou des formes tangibles concepts sont le reflet de la volonté créatrice de cette présence d'Amour de l'origine en notre êtreté profonde. Mais des formes dont notre ego mental veut s'approprier la création, et ce faisant notre mental ne laisse pas l'Intelligence Créatrice d'Amour de l'Origine œuvrer ces formes directement sinon que notre ego mental interpose les concepts, les sentiments, les émotions et les sensations personnalisées formant sa personnalité humaine à cette œuvre créatrice de l'Amour, et ce faisant les formes ainsi créées ne sont pas l'expression de l'Intelligence substance de matière d'Origine, l'Amour, elle sont des formes colorées par la substance mentale conceptuelle, sentimentale, émotionnelle, sensuelle et physique de notre mentalité humaine personnelle, des formes tangibles personnelles dont alors l'absence est cause de souffrance existentielle personnelle dans notre personnalité humaine ...