Agenda de Mère, Supramental, conscience supramentale, transformation supramentale, matière supramentale

L'Agenda de Mère ou la Transformation du corps.

Tel qu'indiqué par eux-mêmes, il ne s'agit pas de faire comme Douce Mère ou comme Sri Aurobindo que le processus supramental de Transformation du corps terrestre.
A chaque fois qu'une nouvelle étape de l'évolution de la conscience involuée de notre monde a eu lieu, l'Avatar de l'évolution était là, incarné, dans la forme physique de la vie la plus avancée qui représentait la pointe de l'évolution du moment en même temps que la transition vers la nouvelle forme plus évoluée lui faisant suite.
Alors bien sur, quand on parle d'évolution dans notre société humaine, de façon générale on parle d'une amélioration de l'intelligence mentale cérébrale qualitativement parlant plus qu'autre chose.
Ce n'est pas de cela dont il est question concernant l'indication d'évolution de la conscience dans le processus du Yoga de Sri Aurobindo.
Il s'agit de la Conscience-force du Suprême à sa Source qui après s'être involuée de façon successive a donné lieu à l'apparition des diverses dimensions d'êtres et leur monde de conscience-énergie hiérarchisés inhérents jusque l'apparition de notre monde de matière, le point critique, pour le dire ainsi, le plus dense de cette involution quand commence l'évolution de la Conscience ainsi involuée du Suprême.
L'incarnation de l'Avatar de l'évolution a eu lieu durant les règnes du minéral, du végétal, de l'animal et de l'animal humain actuel, et donc non pas de façon exclusive concernant l'espèce physique humaine sinon dans toutes les espèces à chaque fois que le temps était venu de l'apparition d'une nouvelle espèce physique vivante intelligente plus évoluée.
Pour précision, la prochaine espèce physique intelligente, celle supramentale après l'être humain, ne sera pas une forme de vie humaine supérieure ni douée de pouvoirs occultes sinon une absolument nouvelle et différente espèce physique intelligente; qui n'aura plus rien à voir avec notre espèce humaine aussi illuminée et puissant puisse être un être humain dans notre monde, au présent comme dans le passé.
Simplement, c'est quelque chose qui aura lieu de façon successive, bien qu'accélérée, que l'apparition de l'espèce physique supramentale, et donc il existera des espèces intermédiaires qui auront possiblement encore quelque chose de l'espèce humaine mais de moins en moins pour le dire ainsi.
A chaque espèce physique, correspond un sommet évolutif, tel le sommet évolutif de l'espèce humaine est celle connue en terme de surmental, ainsi que les Dieux des divers panthéons du surmental sont les régents du bon cours de l'accomplissement de ce sommet évolutif de l'espèce humaine.
Est-ce que cela veut dire qu'être humain vivant nous ne seront jamais un être supramental ?
Non, pas du tout, l'être véritable que nous sommes n'est pas ni humain ni animal ni végétal ni minéral, et cet être véritable que nous sommes est qui grandit en conscience en réalité derrière ses formes physiques minérales, végétale, animales et humaines, et supramentales à venir ...
Depuis le règne minéral jusque le règne animal dit inférieur en passant par le règne végétal, cet être véritable que nous sommes est de nature collective, alors que dés l'apparition du règne animal supérieur (dont l'être actuel humain fait partie) cet être véritable que nous sommes commence à s'individualiser de façon unique et différente dans chacune des formes de vie dite animale supérieure.
Le terme de supérieur est à prendre ici dans le sens de l'évolution de la conscience involuée de notre monde physique, et non pas dans le sens egotique d'une supériorité personnelle d'un être humain vivant sur les autres êtres humains vivants.
L'espèce animale supérieure est ainsi appelée car elle incarne la qualité mentale de cette évolution, et cette qualité mentale ira jusque l'accomplissement absolue de son évolution c'est à dire le surmental, durant les sciècles à venir.
Il s'agit de l'évolution de la conscience force involuée formant la matière physique de notre monde, ce dont il est question et non pas celle de je-moi dans la tête humaine.
La matière physique de notre monde en tant que telle n'est pas encore connue, seules quelques découvertes de surface ont eu lieu qui correspondent aux couches mentalisées et vitalisée de la matière de notre monde.
Ce n'est pas chose évidente à aborder si on n'a pas mis la main à la patte comme on dit, et cela peut possiblement paraître compliqué pour le mental qui considère la matière comme une illusion et sans intérêt.
Bref, l'Agenda de Douce Mère représente l'accomplissement du travail, intérieur, de la descente, progressive, à travers les couches mentalisées puis vitalisées de la matière physique de notre monde terrestre, vitalisation et mentalisation qui ont eu lieu durant les étapes évolutives antérieures, de la conscience involuée, et qui sont représentées, ces étapes, par les différents règnes de la vie physique jusque l'apparition de l'espèce humaine actuelle.
La Lumière supramentale imprégnant l'être de Sri Aurobindo, lorsque l'être de celui-ci entra en unité avec la Source Suprême au-delà de la Création, cette lumière a pu devenir manifeste dans la matière physique de notre monde à travers ce qui est connu, mentalement parlant, comme la phase de la descente de cette Lumière.
Si, de par la structure et fonctionnement linéaire de la perception mentale physique la chose est vécue comme un bas et un haut physiquement défini, en réalité il s'agit d'une élévation et d'une descente de nature vibratoire au-delà des sensations physiques d'espace temps.
A chaque fois qu'une nouvelle étape physique de l'évolution de la conscience involuée de notre monde a eu lieu, la lumière du plan correspondant s'est incarné dans le corps physique vivant de l'Avatar de l'évolution, afin de faire évoluée la lumière correspondante involuée dans la matière physique de notre monde terrestre.
C'est ainsi qu'avant son évolution la force vitale était involuée dans la force physique, la force mentale était involuée dans la force vitale, et maintenant la force supramentale qui était involuée dans la force mentale jusque ce que Sri Aurobindo, la forme actuelle de l'Avatar de l'évolution, dans notre monde physique, ne rende possible l'évolution de cette force supramentale directement dans la matière physique de notre monde.
Alors que le concept cérébral de l'évolution consiste en la croyance en une accumulation toujours plus grande d'information, l'évolution de la force de la conscience involuée dans la matière de notre monde terrestre est chose absolument différente qui n'a rien à voir avec plus de savoir ...
Pour que la force supramentale puisse prendre la place de la force mentale et vitale dans la matière physique de notre monde, il a donc fallu en premier lieu l'incarnation de la Lumière supramentale dans cette matière terrestre, et d'autre part il a fallu l'éveil de la force supramentale de cette Lumière, force qui est involuée dans la matière vitalisée et mentalisée de notre monde comme indiqué plus haut.
Si donc l'oeuvre de Sri Aurobindo a été de forger le passage, depuis la Source, à la Lumière supramentale jusque éveiller la force supramentale involuée dans la matière physique de notre monde, l'oeuvre de Douce Mère, dont l'Agenda témoigne, est celle d'avoir creuser le passage, dans son corps, à la force supramentale involuée dans la matière pour que celle-ci prenne la place dirigeante principale en remplacement de la force vitale et de la force mentale représentatives des étapes antérieures de l'évolution de la conscience force involuée de notre monde de matière.
Pour ce faire, le corps physique de Douce Mère, une fois suffisamment préparé à cet effet, a été dépourvu de sa force vitale et de sa force mentale, Douce Mère perdant ainsi tous les pouvoirs, dits occultes, de son être vital et mental, pour ne laisser en place que la force physique de la matière originelle de notre monde physique.
Une matière dévitalisée et démentalisée donc, afin que la force supramentale, en évolution dans cette matière puisse être la seule à réaliser la Transformation physique supramentale correspondante de la matière de notre monde.
A ce titre, le corps physique de Douce Mère, durant cette étape, n'était plus vivant dans le sens vitaliste de ce mot mais ni non mort dans le sens physique de ce mot, sinon un corps de Transition entre la vie de la matière vitalisée et l'inertie de la matière avant sa vitalisation par la force vitale et son organisation par la force mentale.
C'est là où il est important de ne pas se raconter des histoires dans la croyance que notre corps physique vit le processus supramental de Transformation, alors que la force vitale est encore ce qui lui donne vie et la force mentale ce qui organise la force vitale de ce corps.
Il faut comprendre que le corps de matière physique de Douce Mère a été préparé, de longue dàte, à cette possibilité, et tentative nouvelle, de Transformation terrestre, et il est donc important de ne pas se faire des illusions dans ce domaine concernant notre corps de matière.
Le passage d'une étape de l'évolution de la conscience force du Suprême involuée dans la matière physique de notre monde, a cela de crucial et de dangereux (pas dans le sens dramatique de cette expression) qu'il s'agit de purifier cette matière de la force l'imprégnant déjà reflétant l'étape antérieure et pour que la nouvelle force puisse prendre place comme maître du corps de matière dans notre monde terrestre.
C'est ainsi que ce ne sont plus la force vitale ni la force mentale qui seront le maître de l'être-corps supramental terrestre, sinon la force supramentale directement.
De façon évidente ce n'est pas pour maintenant, sinon qu'il demeure encore nécessaire que l'espèce physique humaine, l'oeuvre de la force mentale, atteigne à son accomplissement surmental, avant de laisser place à l'espèce supramentale en tant que telle.
La venue de l'Avatar de l'évolution, sous sa forme de Sri Aurobindo-Douce Mère, de la conscience du suprême involuée dans la matière de notre monde est donc comme la première pierre de la future espèce physique supramentale à venir, et non pas du tout quelque chose qui existe de déjà accompli terrestrement parlant.
L'oeuvre de Douce Mère à ce sujet, en unité avec Sri Aurobindo dans la matière du physique subtile, aura été de préparer le chemin à un être physique intermédiaire.
Ou mieux dit à une succession d'êtres physiques intermédiaires dont la matière sera de moins en moins vitalisée par de la force vitale et de moins en moins organisée par de la force mentale, jusque ce que cette matière corporelle puisse accueillir pleinement la force supramentale et ainsi apparaître l'espèce physique supramentale dans notre monde terrestre...