Agenda de Mère, Supramental, conscience supramentale, transformation supramentale, matière supramentale

L'Agenda de Mère.

 

En accompagnement du processus intérieur particulier procurant son cheminement unique particulier à chacun concernant l'avènement d'une âme divine individualisée dans chaque corps humain vivant, existe un processus de Transformation supramentale de la conscience physique de la matière du corps dont l'Agenda de Mère est le témoignage vivant, de ce processus...
Selon les propres paroles de Douce Mère la conscience physique du corps des animaux est indiquée comme mieux réceptive à la descente supramentale en vertu de ce que cette conscience physique collective du règne animal n'est pas sujette à un mental physique la cristallisant dans le passé, ou soit dit c'est encore une conscience physique réceptive capable de transformation évolutive...
Depuis cette approche l'espèce humaine actuelle (hu + manu, ou soit dit une créature vivante dotée d'un mental) représente, physiquement parlant, l'échelon intermédiaire entre le règne animal inconscient de l'évolution de la conscience force de la matière de notre monde et le commencement du règne conscient de cette évolution ...
Ainsi au lieu d'une conscience physique inconsciente de son propre processus évolutif c'est une conscience physique consciente de sa propre évolution que l'espèce physique animal-humaine représente collectivement parlant ...
A ce sujet, cette espèce humaine, sa matière physique, est douée d'un instrument lui permettant de collaborer consciemment à l'apparition de la prochaine espèce concernant l'évolution de la conscience-force divine involuée dans la matière de notre monde, un instrument du nom de mental...
Cette qualité d'être conscient est le moyen terme intermédiaire dynamique effectif de la Nature pour créer les ponts de conscience successifs nécessaires entre le royaume suprême de l'Esprit Conscient (ou le Supramental comme appelé par Sri Aurobindo) au-delà de la Création et notre monde de conscience-force involuée en évolution formant sa matière...
L'union du Ciel et de la Terre est une des allégories connues indiquant ce processus.
Pour des raisons dont nous ne connaîtront possiblement le bien fondé que lorsque la Transformation supramentale de notre univers évolutif sera aboutie, le mental dans l'espèce humaine s'est vu prendre différents aspects; dont le mental physique qui est qui attrape la conscience force physique de la matière du corps humain vivant dans une récurrence cristallisée rendant cette matière incapable, ou si peu, de Transformation; ou soit dit une matière humanisée qui a perdue de sa plasticité évolutive originelle; un état de chose qui n'existe pas, ou si peu, selon le partage de Douce Mère, chez le règne collectif animal de l'évolution antérieure de la conscience-force dans la matière de notre monde...
Le mental n'est pas le problème en tant que tel sinon sa tendance à se cristalliser, notamment dans son aspect physique, donnant alors lieu à l'apparition d'une récurrence comme un tourne en rond sur soi créant à son tour un obstacle à tout changement évolutif...
Le contenu de l'Agenda est alors le témoignage vivant de la libération de la conscience physique de la matière concernant sa cristallisation par un mental physique millénairement récurrent, chacune des étapes de ce processus étant alors vécue dans et par la conscience-force physique du corps grossier représentatif de Douce Mère ...
Un corps représentatif de la conscience-physique collective terrestre de notre monde...
Un corps dont la conscience physique de sa matière était devenu la conscience physique collective impersonnelle de la matière terrestre; et donc un corps dont la conscience physique était capable d'être consciente tant dans la conscience physique de la matière du corps animal que dans les autres aspects évolutifs de la conscience-force de la matière de notre monde; inclue donc la matière physique du corps humain vivant ...
Le sens indicatif de ce dont Douce Mère témoigne de ce processus de Transformation supramentale ayant lieu dans la conscience-force involuée de la matière de notre monde terrestre, s'il nous est possible d'en saisir le sens c'est la conscience physique de notre corps qui vit cela...
Parce que l' être-corps physique humain vivant est le porteur d'une émanation particulière du pouvoir divin créateur, alors cet être-corps physique humain est destiné à collaborer à toute absolument les manifestations divines dans la conscience énergie matière évolutive de notre monde...
Ce n'est pas une question d'aucune suprématie concernant la capacité de l'être-corps humain à collaborer consciemment à l'apparition de la prochaine espèce, c'est une réalité biologique du corps de l'être humain vivant qui fait que l'être-corps humain, potentiellement parlant, est co-créateur avec le Suprême dans la Création...
Ce n'est que lorsque l'ego humain s'empare de cette réalité biologique d'incarnation divine dans le corps physique humain que cela peut donner lieu éventuellement à une notion de suprématie, mais dans ce cas ce ne sera qu'une illusion de plus...
Etres humains vivants, comme l'indique Douce Mère il nous est possible donc de collaborer consciemment au processus supramental; et cette collaboration cela commence par émanciper notre esprit de son confinement personnel dans la partie frontale excroissante du cerveau à l'intérieur de la tête...
Le processus de la Transformation supramentale, dans la matière physique de notre monde, de façon différente à la descente du supramental qui a rendu possible l'ancrage, au début de 1956, de la force supramentale dans la conscience physique collective de la matière de notre monde, ce processus prend son dynamisme depuis en dedans même de la conscience de la matière de notre monde en laquelle la dite descente antérieure à éveillé la conscience supramentale qui y existe de façon involuée.
Il ne s'agit pas en aucun cas d'un processus individuel en particulier sinon d'un processus collectif mais qui, en raison de ce que chaque être-corps vivant constitue, en potentiel, un univers microcosme particulier en évolution propre à la diversité manifeste de l'Absolu, alors chaque être-corps vivant est amené à vivre de façon différente le résultat du cours de la Transformation supramentale collective de la conscience physique de la matière de notre univers évolutif...
Il ne s'agit pas non plus de jeter aucun anathème sur le mental. Il s'agit d'un changement de direction concernant l'évolution de la conscience-force involuée de la matière de notre univers évolutif, dont la dimension terrestre est la représentation autant que le bol alchimique pour la totalité des mondes de conscience énergie matière composants notre univers évolutif.
Le Mental et son rôle de médiateur entre l'Esprit et la Matière ne disparaitra pas de notre monde pour autant.
Simplement c'est un Mental qui ne sera plus le principe organisateur dans notre univers évolutif sinon un Mental collaborant volontairement à l'action transformatrice du Principe Supramental...
L'être humain vivant, notre humanité, sont ce Mental collaborateur en potentiel dont alors l'existence du Yoga Intégral de Sri Aurobindo participe du développement de ce potentiel à travers sa triplicité dynamique effective connue en terme d'Oeuvres de Connaissance et d'Amour divins...
A ce titre, lorsque Douce Mère indique, dans l'Agenda, que le Mental et le Vital ont été "envoyés balladés" cela concerne le microcosme de la matière cellulaire terrestre qui avant cela a dépendu du pouvoir d'excitation et de beauté esthétique du Vital puis du pouvoir organisateur et qualité d'être conscient du Mental concernant les règnes de vie avant le commencement de l'avènement du Pouvoir supramental d'unité dans la diversité (aussi nommé Pouvoir de Vérité) propre à la Transformation supramentale de notre univers évolutif.
La problématique apparente, pour le dire ainsi, concernant l'être-corps humain vivant, représentant du Principe Mental Universel, c'est que dans le même temps l'être-corps humain est le théâtre de la naissance, intérieure, d'un individu de supraconscience, dont alors une force de nature centripète oblige ce mental conscient à se pencher en particulier sur l'existence de son être-corps.
Un processus mental de nature centripète qui donne lieu, de façon intermédiaire, à l'apparition d'un sens mental personnel de soi de nature egocentré; dont alors la puissance Asurique connue en terme de Seigneur du Mensonge a fait son instrument pour attraper l'esprit de l'être-corps humain vivant dans une perception et une volonté de séparation et d'indépendance de l'Unité dans la Diversité originelle de la Création.
En tant que tel le besoin d'affirmation individuelle de soi n'est pas du tout un mal (qui bien au contraire participe de la naissance, intérieure, d'un individu de supraconscience) sinon que le dit Seigneur du Mensonge est qui utilise ce besoin pour le dévier de son propos initial; qui n'est pas une existence séparée et indépendante du tout sinon une existence bigarrée dont chaque élément est conscient de son individu particulier en même temps que conscient de son unité intrinsèque indivisible avec chaque autre individu et le tout en même temps...
Au lieu donc de la cristallisation de cette dynamique centripète d'être conscient de soi chez notre humanité, c'est un mental (une fois la naissance intérieure de son individu de supraconscience accomplie) capable d'une dynamique centrifuge propre à une expansion universelle de la conscience de l'esprit dans chaque être-corps vivant, mais qui au lieu de déboucher sur une dissolution-nirvana s'accomplie dans la Diversité dans l'Unité dynamique effective propre à la réalité supramentale dans la Création...